Crise sanitaire oblige, la Fédération belge (FRBN) et ses deux ailes, la FFBN et Zwemfed, ont dû revoir leurs plans. Pas de Championnat de Belgique cette année, mais à la place une épreuve offrant une possibilité de se qualifier pour les Championnats d'Europe (jeunes et seniors) et les Jeux Olympiques. Seuls les nageurs et nageuses ayant une chance de se qualifier pour une de ces compétitions peuvent prendre part à cette épreuve qualificative. Ce qui ne laisse qu'une septantaine de noms sur la liste des athlètes invités. A l'heure actuelle, deux Belges ont réussi un chrono pour les Jeux Olympiques. Louis Croenen (200m papillon) et Fanny Lecluyse (200m brasse). Tous deux ont également réussi des temps qualificatifs pour l'Euro de Budapest, mais Lecluyse a annoncé mercredi qu'elle ne se rendra pas en Hongrie en raison d'une blessure au genou. Croenen est qualifié pour le 200m libre, le 100m et le 200m papillon. A l'heure actuelle, dix autres Belges détiennent un temps qualificatif: Kimberly Buys (50m et 100m papillon), Joséphine Dumont (200m brasse), Valentine Dumont (100m, 200m, 400m et 1.500m libre), Lotte Goris (400m libre), Roos Vanotterdijk (50m et 100m papillon) et Fleur Vermeiren (50m brasse) chez les dames, Jasper Aerents (100m libre), Sébastien De Meulemeester (100m et 200m libre), Alexandre Marcourt (200m libre) et Thomas Thijs (200m libre) chez les messieurs. Avec son record de Belgique du 50m dos qu'elle a amélioré à plusieurs reprises ces derniers mois, pour le porter à 28.66 le 13 février, déjà à Anvers, Jade Smits est l'une des nageuses qui peut encore espérer une qualification. Elle aura cependant encore besoin d'un nouveau record pour atteindre le minimum requis (28.33). Outre la qualification individuelle, les épreuves de samedi et dimanche peuvent aussi permettre de modifier la hiérarchie en vue des relais. Avec comme date butoir le 11 avril, l'Open Belgian Qualification Meet constitue l'une des deux dernières chances de décrocher un ticket pour l'Euro de Budapest (17-23 mai) ou pour l'Euro juniors de Rome (6-11 juillet). Après cette compétition, il ne restera que les meetings d'Eindhoven (9-11 avril) ou de Stockholm (8-11 avril) comme toute dernière possibilité. Pour les Jeux Olympiques, l'échéance est fixée au 31 mai. (Belga)

Crise sanitaire oblige, la Fédération belge (FRBN) et ses deux ailes, la FFBN et Zwemfed, ont dû revoir leurs plans. Pas de Championnat de Belgique cette année, mais à la place une épreuve offrant une possibilité de se qualifier pour les Championnats d'Europe (jeunes et seniors) et les Jeux Olympiques. Seuls les nageurs et nageuses ayant une chance de se qualifier pour une de ces compétitions peuvent prendre part à cette épreuve qualificative. Ce qui ne laisse qu'une septantaine de noms sur la liste des athlètes invités. A l'heure actuelle, deux Belges ont réussi un chrono pour les Jeux Olympiques. Louis Croenen (200m papillon) et Fanny Lecluyse (200m brasse). Tous deux ont également réussi des temps qualificatifs pour l'Euro de Budapest, mais Lecluyse a annoncé mercredi qu'elle ne se rendra pas en Hongrie en raison d'une blessure au genou. Croenen est qualifié pour le 200m libre, le 100m et le 200m papillon. A l'heure actuelle, dix autres Belges détiennent un temps qualificatif: Kimberly Buys (50m et 100m papillon), Joséphine Dumont (200m brasse), Valentine Dumont (100m, 200m, 400m et 1.500m libre), Lotte Goris (400m libre), Roos Vanotterdijk (50m et 100m papillon) et Fleur Vermeiren (50m brasse) chez les dames, Jasper Aerents (100m libre), Sébastien De Meulemeester (100m et 200m libre), Alexandre Marcourt (200m libre) et Thomas Thijs (200m libre) chez les messieurs. Avec son record de Belgique du 50m dos qu'elle a amélioré à plusieurs reprises ces derniers mois, pour le porter à 28.66 le 13 février, déjà à Anvers, Jade Smits est l'une des nageuses qui peut encore espérer une qualification. Elle aura cependant encore besoin d'un nouveau record pour atteindre le minimum requis (28.33). Outre la qualification individuelle, les épreuves de samedi et dimanche peuvent aussi permettre de modifier la hiérarchie en vue des relais. Avec comme date butoir le 11 avril, l'Open Belgian Qualification Meet constitue l'une des deux dernières chances de décrocher un ticket pour l'Euro de Budapest (17-23 mai) ou pour l'Euro juniors de Rome (6-11 juillet). Après cette compétition, il ne restera que les meetings d'Eindhoven (9-11 avril) ou de Stockholm (8-11 avril) comme toute dernière possibilité. Pour les Jeux Olympiques, l'échéance est fixée au 31 mai. (Belga)