Onür Kaya dit stop. A 36 ans, le milieu de poche formé à Anderlecht puis à Vitesse Arnhem aux Pays-Bas, range les crampons après 17 ans chez les professionnels. C'est donc dans le championnat néerlandais qu'il a effectué ses débuts en 2005. En cinq ans, il disputera 78 rencontres pour 8 buts.

En 2010, il décide de revenir en Belgique et s'engage avec Charleroi. Un passage plutôt réussi puisqu'il prend part à 104 matches avec les Zèbres et inscrira 10 buts. Pendant cette période, il descend en D2 avec Charleroi et devient important lors de cette saison dans l'antichambre de l'élite. Les Hennuyers sont champions et retrouvent l'élite douze mois après leur relégation.

Trois ans et demi après, il file en Flandre du côté de Lokeren avec le mercato d'hiver. Il ne reste qu'une année et joue 26 matches pour aucun goal marqué. Un temps de jeu insuffisant qui lui donne envie d'aller voir ailleurs, malgré le gain d'une Coupe de Belgique et une cinquième place en championnat.

Le spécialiste des Coupes de Belgique

Francky Dury le fait alors venir à Zulte Waregem où il vivra les meilleures années de sa carrière sur le plan personnel. En trois années au Gaverbeek, il devient un élément essentiel, dispute 145 matches pour 14 buts. Il remporte surtout une Coupe de Belgique en 2017.

En 2018, il arrive en fin de contrat et reçoit une très belle proposition du FC Malines qui vient d'être relégué en D2. Kaya enfile le maillot Sang et Or et s'offre un doublé inédit championnat de D1B et Coupe de Belgique. Lors de cette dernière, les Malinois surprennent La Gantoise.

Ces dernières années, il a perdu petit à petit son statut de titulaire, même s'il restait apprécié du club et de l'entraîneur Wouter Vrancken. Il aura disputé 101 duels pour 5 buts au KaVé.

International dans les sélections d'âge (28 sélections et 5 buts jusqu'à la catégorie U18), il ne portera jamais le maillot diabolique.

Il termine donc sa carrière à 36 ans avec trois Coupes de Belgique à son compteur et deux titres de champion de 2e division. Son dernier match aura lieu ce samedi à 20h45. Malines affrontera Genk dans ses installations.

Onür Kaya dit stop. A 36 ans, le milieu de poche formé à Anderlecht puis à Vitesse Arnhem aux Pays-Bas, range les crampons après 17 ans chez les professionnels. C'est donc dans le championnat néerlandais qu'il a effectué ses débuts en 2005. En cinq ans, il disputera 78 rencontres pour 8 buts.En 2010, il décide de revenir en Belgique et s'engage avec Charleroi. Un passage plutôt réussi puisqu'il prend part à 104 matches avec les Zèbres et inscrira 10 buts. Pendant cette période, il descend en D2 avec Charleroi et devient important lors de cette saison dans l'antichambre de l'élite. Les Hennuyers sont champions et retrouvent l'élite douze mois après leur relégation.Trois ans et demi après, il file en Flandre du côté de Lokeren avec le mercato d'hiver. Il ne reste qu'une année et joue 26 matches pour aucun goal marqué. Un temps de jeu insuffisant qui lui donne envie d'aller voir ailleurs, malgré le gain d'une Coupe de Belgique et une cinquième place en championnat.Francky Dury le fait alors venir à Zulte Waregem où il vivra les meilleures années de sa carrière sur le plan personnel. En trois années au Gaverbeek, il devient un élément essentiel, dispute 145 matches pour 14 buts. Il remporte surtout une Coupe de Belgique en 2017.En 2018, il arrive en fin de contrat et reçoit une très belle proposition du FC Malines qui vient d'être relégué en D2. Kaya enfile le maillot Sang et Or et s'offre un doublé inédit championnat de D1B et Coupe de Belgique. Lors de cette dernière, les Malinois surprennent La Gantoise.Ces dernières années, il a perdu petit à petit son statut de titulaire, même s'il restait apprécié du club et de l'entraîneur Wouter Vrancken. Il aura disputé 101 duels pour 5 buts au KaVé.International dans les sélections d'âge (28 sélections et 5 buts jusqu'à la catégorie U18), il ne portera jamais le maillot diabolique.Il termine donc sa carrière à 36 ans avec trois Coupes de Belgique à son compteur et deux titres de champion de 2e division. Son dernier match aura lieu ce samedi à 20h45. Malines affrontera Genk dans ses installations.