"On n'en parle pas avec lui et il évite d'en parler... on lit ce qu'il y a dans la presse, j'espère juste pour lui qu'il trouvera un bon club et qu'il parviendra à s'imposer en tant que coach", a commenté Meunier devant la presse à Bruxelles en plein rassemblement de l'équipe de Belgique, avec Thierry Henry.

"Il y a bien un moment où il va devoir faire son chemin, on s'attend à une séparation mais j'espère qu'il restera encore un petit peu", a conclu le latéral du PSG.

Le nom d'Henry avait été cité du côté de Bordeaux, qui a finalement décidé de remplacer Gustavo Poyet par Ricardo. Alors que Leonardo Jardim est sur la sellette à Monaco, c'est encore le nom d'Henry, formé dans le club de la Principauté, qui revient avec insistance.

Il y a quelques jours, le nom de l'ex-joueur emblématique d'Arsenal et des Bleus était évoqué par la presse anglaise pour diriger Aston Villa, en 2e division anglaise.

"On n'en parle pas avec lui et il évite d'en parler... on lit ce qu'il y a dans la presse, j'espère juste pour lui qu'il trouvera un bon club et qu'il parviendra à s'imposer en tant que coach", a commenté Meunier devant la presse à Bruxelles en plein rassemblement de l'équipe de Belgique, avec Thierry Henry."Il y a bien un moment où il va devoir faire son chemin, on s'attend à une séparation mais j'espère qu'il restera encore un petit peu", a conclu le latéral du PSG.Le nom d'Henry avait été cité du côté de Bordeaux, qui a finalement décidé de remplacer Gustavo Poyet par Ricardo. Alors que Leonardo Jardim est sur la sellette à Monaco, c'est encore le nom d'Henry, formé dans le club de la Principauté, qui revient avec insistance. Il y a quelques jours, le nom de l'ex-joueur emblématique d'Arsenal et des Bleus était évoqué par la presse anglaise pour diriger Aston Villa, en 2e division anglaise.