"J'ai commencé en équipe nationale féminine au début des années 90 comme stagiaire. Le kiné était tombé malade et ils avaient besoin d'un remplaçant de toute urgence. A l'époque, on ne parlait pas encore des Red Flames. L'équipe nationale, c'était : un médecin, un kiné, un entraîneur et un team-manager. C'est tout. J'ai, par exemple, encore dû laver des chaussettes ( elle rit). Nous avons parcouru un long chemin. Aujourd'hui, l'encadrement, les stages et l'organisation sont de haut niveau.
...