En clair il s'agira grosso modo de reproduire la prestation de Munich. "Ce que nous avions réalisé là-bas était bien, et il n'y a donc nul besoin de changer beaucoup d'éléments", confirme "Zizou", en insistant sur le caractère exceptionnel de l'événement. "On est bien conscient que jouer une nouvelle demi-finale est quelque chose d'incroyable. Tout le monde est motivé, et fier de pouvoir jouer une nouvelle demi-finale devant notre public..." L'ex-Ballon d'Or champion du monde en 1998 se garde cependant bien de sous-estimer l'adversaire. "Le Bayern, c'est du lourd", admet-il. "Un très grand club. Il va venir ici sans complexe, et livrer une solide prestation. A nous de bien lui faire tout de suite comprendre que nous voulons passer..." Pour faire bonne figure face à son grand rival de Barcelone, qui a réussi le doublé Coupe-Championnat, le Real est quasiment obligé de remporter une troisième Ligue des Champions consécutive. "Ils ont réalisé une grande saison", admet Zidane. "Mais on doit se limiter à penser au match de demain (mardi, ndlr), et à rien d'autre pour le moment. Quant à mon avenir personnel, ce n'est pas le sujet du jour. Il ne dépend d'ailleurs pas d'une victoire en Ligue des Champions. C'est une question indépendante du choc avec le Bayern. Je veux rester dans ce club, mais je crois l'avoir déjà dit". Enfin concernant les deux blessés du match aller, Isco et Nacho, une décision sera prise mardi. "Ils se sont entraînés normalement. On verra bien s'ils seront à 100%...", a dit Zidane. (Belga)