Premier joueur à avoir porté le maillot des trois grands clubs belges (Standard, Anderlecht, Bruges), Mémé Tchité n'en est pas resté là. Pourtant, ses aventures au Plat Pays, entrecoupées d'une année en Liga (Racing Santander) semblent s'achever avec un départ en Roumanie, plus précisément au Petrolul Ploiesti, en 2015.

Il n'en est rien. La Belgique manque trop à l'attaquant burundais, aujourd'hui âgé de 36 ans, qui dispose aussi de la nationalité congolaise, rwandaise et belge.

Après seulement une saison en Roumanie, Tchité revient en Jupiler Pro League, là où pas grand-monde ne l'attendait : à Saint-Trond. Sans club de juillet à novembre 2015, celui qui s'est révélé en 2003 au Standard s'engage avec les Canaris le 19 novembre 2015.

Son come-back débute bien, puisque Mémé Tchité plante un but avec les Trudonnaires dès son premier match, face à Ostende. Le permier... et le dernier, en 12 matchs disputés avec le STVV. L'aventure limbourgeoise ne durera pas. Dès le 1er juillet 2016, Tchité se retrouve à nouveau sans club, avant de tenter un nouveau challenge au White Star. Qu'il quittera un an plus tard pour Hamoir. Qu'il quittera également un an plus tard pour... Fléron.

Convoqué chez les Diables Rouges en 2008, après avoir obtenu la nationalité belge, il n'a jamais pu honorer une sélection en raison de son passé avec la sélection des U20 du Burundi.

belga
© belga
Premier joueur à avoir porté le maillot des trois grands clubs belges (Standard, Anderlecht, Bruges), Mémé Tchité n'en est pas resté là. Pourtant, ses aventures au Plat Pays, entrecoupées d'une année en Liga (Racing Santander) semblent s'achever avec un départ en Roumanie, plus précisément au Petrolul Ploiesti, en 2015. Il n'en est rien. La Belgique manque trop à l'attaquant burundais, aujourd'hui âgé de 36 ans, qui dispose aussi de la nationalité congolaise, rwandaise et belge.Après seulement une saison en Roumanie, Tchité revient en Jupiler Pro League, là où pas grand-monde ne l'attendait : à Saint-Trond. Sans club de juillet à novembre 2015, celui qui s'est révélé en 2003 au Standard s'engage avec les Canaris le 19 novembre 2015. Son come-back débute bien, puisque Mémé Tchité plante un but avec les Trudonnaires dès son premier match, face à Ostende. Le permier... et le dernier, en 12 matchs disputés avec le STVV. L'aventure limbourgeoise ne durera pas. Dès le 1er juillet 2016, Tchité se retrouve à nouveau sans club, avant de tenter un nouveau challenge au White Star. Qu'il quittera un an plus tard pour Hamoir. Qu'il quittera également un an plus tard pour... Fléron. Convoqué chez les Diables Rouges en 2008, après avoir obtenu la nationalité belge, il n'a jamais pu honorer une sélection en raison de son passé avec la sélection des U20 du Burundi.