"Ce serait super, si je gagnais ma première course. Tant pis pour Greg si son colocataire gagne toujours", a résumé Naesen."Non, je rigole. Greg a une chance dans la dernière montée. Elle fait 600 mètres avec 300 mètres vraiment très durs, environ 11 %. Puis, elle s'aplatit un peu. Coquard a déjà gagné, donc un bon sprinter peut se mettre en évidence. Greg doit certainement aussi aimer ça. L'essentiel sera de bien choisir sa position car dans les derniers kilomètres, on passe d'une voie large à une route étroite. Il faut faire attention. Comme ce sera également mouvementé, je ne pense pas que nous pourrons mettre un train en place, mais si je peux faire quelque chose pour lui, je le ferai. Sur un final comme celui-là, il est toujours meilleur que moi". "Je suis heureux de pouvoir reprendre la compétition parce qu'avec l'entraînement ou un stage que je n'atteins pas mon niveau. J'ai besoin de compétition. Généralement à Valence, cela démarre à fond parce le niveau des participants est élevé. D'habitude, c'est moins le cas ici mais cette fois, toutes les étoiles sont là. Si le final devient trop mouvementé ou dangereux, ils s'en rendront compte et je ne ferai pas le fou. Si possible, je viserai une place d'honneur. Rien n'aide mieux à calmer l'esprit que quelques bons résultats. Si je vais au Circuit Het Nieuwsblad avec seulement une 37e place, je paniquerais un peu", a conclu Naesen. (Belga)

"Ce serait super, si je gagnais ma première course. Tant pis pour Greg si son colocataire gagne toujours", a résumé Naesen."Non, je rigole. Greg a une chance dans la dernière montée. Elle fait 600 mètres avec 300 mètres vraiment très durs, environ 11 %. Puis, elle s'aplatit un peu. Coquard a déjà gagné, donc un bon sprinter peut se mettre en évidence. Greg doit certainement aussi aimer ça. L'essentiel sera de bien choisir sa position car dans les derniers kilomètres, on passe d'une voie large à une route étroite. Il faut faire attention. Comme ce sera également mouvementé, je ne pense pas que nous pourrons mettre un train en place, mais si je peux faire quelque chose pour lui, je le ferai. Sur un final comme celui-là, il est toujours meilleur que moi". "Je suis heureux de pouvoir reprendre la compétition parce qu'avec l'entraînement ou un stage que je n'atteins pas mon niveau. J'ai besoin de compétition. Généralement à Valence, cela démarre à fond parce le niveau des participants est élevé. D'habitude, c'est moins le cas ici mais cette fois, toutes les étoiles sont là. Si le final devient trop mouvementé ou dangereux, ils s'en rendront compte et je ne ferai pas le fou. Si possible, je viserai une place d'honneur. Rien n'aide mieux à calmer l'esprit que quelques bons résultats. Si je vais au Circuit Het Nieuwsblad avec seulement une 37e place, je paniquerais un peu", a conclu Naesen. (Belga)