Olha Saladukha a décroché son premier titre de championne d'Europe du triple saut en 2010 à Barcelone. Elle a décroché deux autres médailles d'or à l'Euro en 2012 à Helsinki et 2014 à Zurich. La native de Donetsk a également été sacrée championne du monde du triple saut en 2011 à Daegu. Elle a aussi décroché la médaille de bronze des Jeux olympiques de Londres en 2012 et des Mondiaux 2013 à Moscou et a été championne d'Europe en salle en 2103 et vice-championne du monde en 2014. Diminuée par plusieurs blessures à partir de 2015, Olha Saladukha est encore parvenue à monter sur le podium en enlevant la médaille de bronze de l'Euro en salle de Glasgow en 2019. La même année, elle a été élue députée au parlement ukrainien, ce qui ne l'a pas empêché de continuer la compétition. Elle a ainsi encore participé aux Jeux de Tokyo l'an dernier, sa dernière grande compétition, où elle a pris la 20e place. (Belga)

Olha Saladukha a décroché son premier titre de championne d'Europe du triple saut en 2010 à Barcelone. Elle a décroché deux autres médailles d'or à l'Euro en 2012 à Helsinki et 2014 à Zurich. La native de Donetsk a également été sacrée championne du monde du triple saut en 2011 à Daegu. Elle a aussi décroché la médaille de bronze des Jeux olympiques de Londres en 2012 et des Mondiaux 2013 à Moscou et a été championne d'Europe en salle en 2103 et vice-championne du monde en 2014. Diminuée par plusieurs blessures à partir de 2015, Olha Saladukha est encore parvenue à monter sur le podium en enlevant la médaille de bronze de l'Euro en salle de Glasgow en 2019. La même année, elle a été élue députée au parlement ukrainien, ce qui ne l'a pas empêché de continuer la compétition. Elle a ainsi encore participé aux Jeux de Tokyo l'an dernier, sa dernière grande compétition, où elle a pris la 20e place. (Belga)