"En tant que Team Belgium, nous devons assumer notre responsabilité sociétale. Organisez-vous pour vous entraîner individuellement autant que possible", adresse Olav Spahl aux athlètes belges, dans un communiqué du COIB (Comité olympique et interfédéral belge). "Les Jeux olympiques de Tokyo restent la lumière au bout du tunnel. La flamme olympique pour Tokyo est allumée et brille. Prévenons tous ensemble la propagation du virus en nous conformant aux recommandations des différentes autorités. Simultanément, nous devons continuer de travailler en vue de Tokyo, rester optimistes et garder la motivation. Nous poursuivrons nous-mêmes nos préparatifs avec le même soin. Nous le devons à tous les athlètes". La flamme olympique a été remise symboliquement aux organisateurs des Jeux de Tokyo lors d'une cérémonie en petit comité à Athènes jeudi. En raison de la crise du coronavirus, la cérémonie s'est faite sans public, dans le stade Panathinaikon d'Athènes, lieu des premiers jeux de l'ère moderne en 1896. Les Jeux de Tokyo sont pour l'heure toujours programmé du 24 juillet au 9 août dans la capitale japonaise, mais la menace d'un report subsiste et de nombreuses voix le réclament. (Belga)

"En tant que Team Belgium, nous devons assumer notre responsabilité sociétale. Organisez-vous pour vous entraîner individuellement autant que possible", adresse Olav Spahl aux athlètes belges, dans un communiqué du COIB (Comité olympique et interfédéral belge). "Les Jeux olympiques de Tokyo restent la lumière au bout du tunnel. La flamme olympique pour Tokyo est allumée et brille. Prévenons tous ensemble la propagation du virus en nous conformant aux recommandations des différentes autorités. Simultanément, nous devons continuer de travailler en vue de Tokyo, rester optimistes et garder la motivation. Nous poursuivrons nous-mêmes nos préparatifs avec le même soin. Nous le devons à tous les athlètes". La flamme olympique a été remise symboliquement aux organisateurs des Jeux de Tokyo lors d'une cérémonie en petit comité à Athènes jeudi. En raison de la crise du coronavirus, la cérémonie s'est faite sans public, dans le stade Panathinaikon d'Athènes, lieu des premiers jeux de l'ère moderne en 1896. Les Jeux de Tokyo sont pour l'heure toujours programmé du 24 juillet au 9 août dans la capitale japonaise, mais la menace d'un report subsiste et de nombreuses voix le réclament. (Belga)