Maertens a été impliqué dans une rixe avec Nader Ghandri, arrivé trop tard dans un duel lors du match de championnat à Westerlo (0-0), le 21 décembre. Maertens a réagi et Ghandri a aussi joué du coude. L'arbitre Vermeiren n'avait pas vu la phase, mais la commission de révision (Review) a porté l'affaire devant la commission des litiges. Il a statué que Maertens avait volontairement frappé le visage de Ghandri et a donc imposé une suspension de trois rencontres au milieu de terrain d'OHL. Maertens a également dû payer une amende de 1.500 euros. Il manquera les matchs contre Tubize (13/01), l'Union (20/01) et Lommel (27/01). L'appel d'OHL sera examen vendredi pas la commission des litiges d'appel. Ghandri a d'abord été suspendu quatre journées pour sa participation dans cet incident. Cette période a été réduite à deux journés en appel. OHL espère une clémence semblable, bien que la composition de la commission des litiges d'appel, composée de trois membres, puisse être différente vendredi. (Belga)

Maertens a été impliqué dans une rixe avec Nader Ghandri, arrivé trop tard dans un duel lors du match de championnat à Westerlo (0-0), le 21 décembre. Maertens a réagi et Ghandri a aussi joué du coude. L'arbitre Vermeiren n'avait pas vu la phase, mais la commission de révision (Review) a porté l'affaire devant la commission des litiges. Il a statué que Maertens avait volontairement frappé le visage de Ghandri et a donc imposé une suspension de trois rencontres au milieu de terrain d'OHL. Maertens a également dû payer une amende de 1.500 euros. Il manquera les matchs contre Tubize (13/01), l'Union (20/01) et Lommel (27/01). L'appel d'OHL sera examen vendredi pas la commission des litiges d'appel. Ghandri a d'abord été suspendu quatre journées pour sa participation dans cet incident. Cette période a été réduite à deux journés en appel. OHL espère une clémence semblable, bien que la composition de la commission des litiges d'appel, composée de trois membres, puisse être différente vendredi. (Belga)