"OHL avait un accord de principe avec Jordan Remacle. Si le club se maintenait en première division et qu'il réussissait une bonne saison, les Louvanistes ne devaient pas s'opposer à son départ", déclare son manager en communication. Pourtant, le départ du Verviétois est loin d'être acté malgré les nombreux candidats acquéreurs. "Comme voulez-vous qu'il parte si OHL réclame minimum 1,5 million d'euros ? C'est arrivé à un point tel que le club se comporte comme si on était en provinciale. Les dirigeants ne répondent tout simplement plus quand d'autres clubs l'appellent. Pourtant, deux formations de Ligue 1, une de Bundesliga et Lokeren sont intéressés." Le responsable de sa communication ne cache toutefois pas que le candidat le plus concret pour s'attacher les services du joueur de Louvain reste La Gantoise. "L'objectif de Jordan est d'évoluer dans un club du top belge avant de partir à l'étranger."


Pour l'instant, c'est OHL qui a toutes les cartes en main pour conserver son joueur phare. Une procédure pourrait toutefois être mise en place pour libérer le joueur de ses obligations, mais Jordan Remacle ne veut pas en arriver là. "L'objectif est d'éviter la rupture de contrat. Ce n'est pas dans la nature de Jordan de franchir cette limite. Mais, si la situation n'est pas résolue, nous ferons appel à la loi 78 (NDLR : Législation permettant à un joueur de casser son contrat en payant un dédommagement au club qu'il quitte). Dès lors, OHL s'en mordra les doigts, car Jordan les quittera pour une bouchée de pain", conclut son manager en communication.

Romain Van der Pluym

"OHL avait un accord de principe avec Jordan Remacle. Si le club se maintenait en première division et qu'il réussissait une bonne saison, les Louvanistes ne devaient pas s'opposer à son départ", déclare son manager en communication. Pourtant, le départ du Verviétois est loin d'être acté malgré les nombreux candidats acquéreurs. "Comme voulez-vous qu'il parte si OHL réclame minimum 1,5 million d'euros ? C'est arrivé à un point tel que le club se comporte comme si on était en provinciale. Les dirigeants ne répondent tout simplement plus quand d'autres clubs l'appellent. Pourtant, deux formations de Ligue 1, une de Bundesliga et Lokeren sont intéressés." Le responsable de sa communication ne cache toutefois pas que le candidat le plus concret pour s'attacher les services du joueur de Louvain reste La Gantoise. "L'objectif de Jordan est d'évoluer dans un club du top belge avant de partir à l'étranger." Pour l'instant, c'est OHL qui a toutes les cartes en main pour conserver son joueur phare. Une procédure pourrait toutefois être mise en place pour libérer le joueur de ses obligations, mais Jordan Remacle ne veut pas en arriver là. "L'objectif est d'éviter la rupture de contrat. Ce n'est pas dans la nature de Jordan de franchir cette limite. Mais, si la situation n'est pas résolue, nous ferons appel à la loi 78 (NDLR : Législation permettant à un joueur de casser son contrat en payant un dédommagement au club qu'il quitte). Dès lors, OHL s'en mordra les doigts, car Jordan les quittera pour une bouchée de pain", conclut son manager en communication. Romain Van der Pluym