Louvain a arraché une victoire tardive (2-1) contre Genk, mercredi soir, dans le cadre de la 25e journée de Pro League. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Kaba (1re, 90e+3) pour Louvain et Sadick (19e) pour Genk. Les Limbourgeois font une mauvaise opération en laissant tous leurs concurrents aux playoffs 2, dont Louvain, se rapprocher de leur 8e place.

La rencontre a démarré sur les chapeaux de roue, dès la première minute: sur un centre de Maertens depuis le flanc droit, Sory Kaba s'est faufilé au coeur d'une défense pas encore réveillée pour envoyer le ballon du plat du pied dans les buts de Vandevoordt (1-0, 1re). Une frappe flottante de Bongonda a fait office de réplique (6e) avant que les choses n'aillent de mal en pis pour Genk puisque Bryan Heynen a écopé d'un carton rouge après avoir essuyé sa semelle sur le buteur louvaniste (14e). En infériorité numérique, Genk a néanmoins relevé la tête avec un nouvel envoi de Bongonda (17e) suivi du but égalisateur de Mujaid Sadick, seul à la réception d'une phase arrêtée bottée par Tresor (1-1, 19e) alors qu'Onuachu avait attiré la défense avec lui. La fin de mi-temps a été pauvre en occasions franches, si ce n'est une frappe de Bongonda venue s'écraser sur la latte alors que Runarsson était battu (45e).

Onuachu s'est illustré après le repos, en se retournant pour éliminer son adversaire et frapper, mais son envoi était trop central (62e). Mercier a tenté un geste génial, en frappant sèchement le ballon alors que tout le monde s'attendait à un centre, et seule la transversale est venue au secours de Vandevoordt (69e). À un quart d'heure du terme, Paintsil a bénéficié d'une occasion de choix sur une contre-attaque rondement menée par Genk à partir d'une relance du gardien, mais le Ghanéen a croisé la route de Runarsson, bien positionné (75e). Peu après, Preciado a gratifié le public d'un rush solitaire qui a finalement abouti à une frappe trop enlevée (79e). Alors que la situation s'était débloquée dès les premières secondes, le sort du match s'est décidé dans les derniers instants. Sur une phase a priori anodine, l'arbitrage vidéo a détecté une main limbourgeoise et accordé un pénalty à Louvain. Le buteur de début de match a pris ses responsabilités et transformé son pénalty, qu'il a dû botter deux fois, pour offrir définitivement la victoire aux siens (2-1, 90e+3).

Au classement, Louvain (33 points) se rapproche à 2 petits points de Genk et de la 8e place, synonyme de playoffs 2. Les Limbourgeois encaissent ici une deuxième défaite en 3 matchs et devront fièrement défendre leur place pour disputer une qualification européenne la saison prochaine.

Louvain a arraché une victoire tardive (2-1) contre Genk, mercredi soir, dans le cadre de la 25e journée de Pro League. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Kaba (1re, 90e+3) pour Louvain et Sadick (19e) pour Genk. Les Limbourgeois font une mauvaise opération en laissant tous leurs concurrents aux playoffs 2, dont Louvain, se rapprocher de leur 8e place. La rencontre a démarré sur les chapeaux de roue, dès la première minute: sur un centre de Maertens depuis le flanc droit, Sory Kaba s'est faufilé au coeur d'une défense pas encore réveillée pour envoyer le ballon du plat du pied dans les buts de Vandevoordt (1-0, 1re). Une frappe flottante de Bongonda a fait office de réplique (6e) avant que les choses n'aillent de mal en pis pour Genk puisque Bryan Heynen a écopé d'un carton rouge après avoir essuyé sa semelle sur le buteur louvaniste (14e). En infériorité numérique, Genk a néanmoins relevé la tête avec un nouvel envoi de Bongonda (17e) suivi du but égalisateur de Mujaid Sadick, seul à la réception d'une phase arrêtée bottée par Tresor (1-1, 19e) alors qu'Onuachu avait attiré la défense avec lui. La fin de mi-temps a été pauvre en occasions franches, si ce n'est une frappe de Bongonda venue s'écraser sur la latte alors que Runarsson était battu (45e). Onuachu s'est illustré après le repos, en se retournant pour éliminer son adversaire et frapper, mais son envoi était trop central (62e). Mercier a tenté un geste génial, en frappant sèchement le ballon alors que tout le monde s'attendait à un centre, et seule la transversale est venue au secours de Vandevoordt (69e). À un quart d'heure du terme, Paintsil a bénéficié d'une occasion de choix sur une contre-attaque rondement menée par Genk à partir d'une relance du gardien, mais le Ghanéen a croisé la route de Runarsson, bien positionné (75e). Peu après, Preciado a gratifié le public d'un rush solitaire qui a finalement abouti à une frappe trop enlevée (79e). Alors que la situation s'était débloquée dès les premières secondes, le sort du match s'est décidé dans les derniers instants. Sur une phase a priori anodine, l'arbitrage vidéo a détecté une main limbourgeoise et accordé un pénalty à Louvain. Le buteur de début de match a pris ses responsabilités et transformé son pénalty, qu'il a dû botter deux fois, pour offrir définitivement la victoire aux siens (2-1, 90e+3). Au classement, Louvain (33 points) se rapproche à 2 petits points de Genk et de la 8e place, synonyme de playoffs 2. Les Limbourgeois encaissent ici une deuxième défaite en 3 matchs et devront fièrement défendre leur place pour disputer une qualification européenne la saison prochaine.