Neuville, leader du championnat, pointe en effet désormais à seulement 4,9 secondes du quintuple champion du monde. Il a repris plus de 14 secondes sur Ogier lors de l'ES12 de Monte Lerno, où il a frappé un grand coup. "Je dois attaquer plus cet après-midi", a souligné le Gapençais, qui a déploré "beaucoup de survirage" sur cette portion de 28,89 km. Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), deuxième temps de cette spéciale, occupe la troisième place, à plus de 41 secondes du Français. Latvala possède un avantage de sept secondes sur son compatriote et équipier Esapekka Lappi. Le Néo-Zélandais Hayden Paddon (Hyundai i20 Coupe) et le Norvégien Mads Ostberg (Citroën C3) sont en lutte pour la cinquième position à plus d'une minute et dix secondes du leader. Tous trois victimes de problèmes divers vendredi, l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris), qui a signé le scratch dans l'ES10, le Finlandais Teemu Suninen (Ford Fiesta), qui a crevé dans l'ES12, et le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 Coupe), sont repartis samedi matin mais ne sont plus dans la course pour le podium. (Belga)

Neuville, leader du championnat, pointe en effet désormais à seulement 4,9 secondes du quintuple champion du monde. Il a repris plus de 14 secondes sur Ogier lors de l'ES12 de Monte Lerno, où il a frappé un grand coup. "Je dois attaquer plus cet après-midi", a souligné le Gapençais, qui a déploré "beaucoup de survirage" sur cette portion de 28,89 km. Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), deuxième temps de cette spéciale, occupe la troisième place, à plus de 41 secondes du Français. Latvala possède un avantage de sept secondes sur son compatriote et équipier Esapekka Lappi. Le Néo-Zélandais Hayden Paddon (Hyundai i20 Coupe) et le Norvégien Mads Ostberg (Citroën C3) sont en lutte pour la cinquième position à plus d'une minute et dix secondes du leader. Tous trois victimes de problèmes divers vendredi, l'Estonien Ott Tänak (Toyota Yaris), qui a signé le scratch dans l'ES10, le Finlandais Teemu Suninen (Ford Fiesta), qui a crevé dans l'ES12, et le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 Coupe), sont repartis samedi matin mais ne sont plus dans la course pour le podium. (Belga)