Sébastien Ogier a relancé la saison comme il avait terminé le dernier rallye il y a 172 jours : avec le meilleur temps. Sur le parcours technique de 1,28 km, le Français a réalisé le meilleur temps. Ogier doit partager la tête avec le Finlandais Esapekka Lappi qui a réalisé exactement le même temps. Ott Tänak a cédé 1/10e et Thierry Neuville 1.5 seconde. "Pour être honnête, ça va être difficile. Mais surtout, c'est bien que nous puissions à nouveau conduire", a déclaré Neuville à son arrivée. Grégoire Munster (Hyundai i20 R5) a débuté avec un superbe 18e temps, bon pour la 4e place en WRC3. Un classement provisoire après une étape qui n'a rien à voir avec le vrai travail de demain où les coureurs doivent effectuer deux boucles de cinq étapes chacune sur un parcours très rapide et non pavé assaisonné de nombreux virages et sauts à l'aveugle. Ogier doit être le premier sur la piste demain en tant que leader du championnat du monde. Sa fonction de balayage est limitée à un tour. Le rallye estonien s'étalant sur deux jours de course complets, il a été décidé que les coureurs prendront le départ de la journée en fonction du classement du championnat du monde. L'ordre de départ du deuxième tour est déterminé par le classement de l'épreuve. Samedi matin, Thierry Neuville, cinquième du classement du championnat du monde, partira de la 5e position. (Belga)

Sébastien Ogier a relancé la saison comme il avait terminé le dernier rallye il y a 172 jours : avec le meilleur temps. Sur le parcours technique de 1,28 km, le Français a réalisé le meilleur temps. Ogier doit partager la tête avec le Finlandais Esapekka Lappi qui a réalisé exactement le même temps. Ott Tänak a cédé 1/10e et Thierry Neuville 1.5 seconde. "Pour être honnête, ça va être difficile. Mais surtout, c'est bien que nous puissions à nouveau conduire", a déclaré Neuville à son arrivée. Grégoire Munster (Hyundai i20 R5) a débuté avec un superbe 18e temps, bon pour la 4e place en WRC3. Un classement provisoire après une étape qui n'a rien à voir avec le vrai travail de demain où les coureurs doivent effectuer deux boucles de cinq étapes chacune sur un parcours très rapide et non pavé assaisonné de nombreux virages et sauts à l'aveugle. Ogier doit être le premier sur la piste demain en tant que leader du championnat du monde. Sa fonction de balayage est limitée à un tour. Le rallye estonien s'étalant sur deux jours de course complets, il a été décidé que les coureurs prendront le départ de la journée en fonction du classement du championnat du monde. L'ordre de départ du deuxième tour est déterminé par le classement de l'épreuve. Samedi matin, Thierry Neuville, cinquième du classement du championnat du monde, partira de la 5e position. (Belga)