Le Croate était revenu à Charleroi, pour la cinquième fois, en juillet 2012. Il avait été engagé comme conseiller lorsqu'Abbas Bayat était encore président des Zèbres, mais sa fonction était devenue superflue à la suite de l'arrivée de Felice Mazzu au poste d'entraîneur.

"Fidèle parmi les fidèles, Luka Peruzovic a rendu d'énormes services grâce à ses compétences footballistiques incontestables. Il quitte donc le club cher à son coeur. Aucun poste n'était à pourvoir, pour lui, dans le projet actuel du Sporting. Toute la famille zébrée lui souhaite beaucoup de succès pour son futur. "Moustache de velours" sera toujours le bienvenu au Stade du Pays de Charleroi", précise le club dans un communiqué.

Peruzovic, ancien entraîneur notamment d'Anderlecht, du Standard, de Genk et de Marseille, a entraîné Charleroi à quatre reprises, la dernière en février dernier suite au départ de Yannick Ferrera. Il avait été remplacé un mois plus tard par le trio formé de Mario Notaro, Michel Iannacone et Philippe Simonin et était redevenu conseiller sportif.

Le Croate était revenu à Charleroi, pour la cinquième fois, en juillet 2012. Il avait été engagé comme conseiller lorsqu'Abbas Bayat était encore président des Zèbres, mais sa fonction était devenue superflue à la suite de l'arrivée de Felice Mazzu au poste d'entraîneur. "Fidèle parmi les fidèles, Luka Peruzovic a rendu d'énormes services grâce à ses compétences footballistiques incontestables. Il quitte donc le club cher à son coeur. Aucun poste n'était à pourvoir, pour lui, dans le projet actuel du Sporting. Toute la famille zébrée lui souhaite beaucoup de succès pour son futur. "Moustache de velours" sera toujours le bienvenu au Stade du Pays de Charleroi", précise le club dans un communiqué. Peruzovic, ancien entraîneur notamment d'Anderlecht, du Standard, de Genk et de Marseille, a entraîné Charleroi à quatre reprises, la dernière en février dernier suite au départ de Yannick Ferrera. Il avait été remplacé un mois plus tard par le trio formé de Mario Notaro, Michel Iannacone et Philippe Simonin et était redevenu conseiller sportif.