Nicolas Frutos, 39 ans, a joué cinq saisons à Anderlecht, plantant 52 buts en 94 matches et décrochant trois titres de champion entre 2006 et 2010. Contraint de mettre un terme à sa carrière de joueur à cause d'une blessure chronique au genou, il est ensuite rentré en Argentine afin de coacher l'équipe espoirs de l'Union Santa Fe (de 2010 à 2013) et il a ensuite été actif au sein du staff technique de l'Olimpia Asuncion au Paraguay.

Frutos était revenu une première fois à Bruxelles en 2015 pour entraîner les espoirs du Sporting. Il était devenu l'assistant de René Weiler après une saison, et avait assuré l'interim à la tête de l'équipe A entre le départ du coach suisse et l'arrivée de Hein Vanhaezebrouck (avec un bilan de trois victoires en quatre matches). est ensuite retourné en Amérique du Sud afin de coacher l'équipe fanion du club chilien de deuxième division de San Luis de Quillota.

"Lorsque Frankie Vercauteren et Vincent Kompany m'ont demandé de les assister, je n'ai pas hésité un seul instant", déclare Nicolas Frutos, qui suivait le foot belge comme consultant télé ces derniers mois. "Je les connais très bien tous les deux, l'un en tant qu'ancien coéquipier et l'autre en tant qu'entraîneur. Nous partageons la même vision du football et nous sommes animés par la même passion : le RSC Anderlecht. Je les accompagnerai tous les jours avec mes collègues pour améliorer le niveau de ce jeune groupe talentueux. Ces dernières années, j'ai consenti beaucoup d'efforts afin de devenir un meilleur entraîneur. Je suis prêt pour cette étape".

Nicolas Frutos, 39 ans, a joué cinq saisons à Anderlecht, plantant 52 buts en 94 matches et décrochant trois titres de champion entre 2006 et 2010. Contraint de mettre un terme à sa carrière de joueur à cause d'une blessure chronique au genou, il est ensuite rentré en Argentine afin de coacher l'équipe espoirs de l'Union Santa Fe (de 2010 à 2013) et il a ensuite été actif au sein du staff technique de l'Olimpia Asuncion au Paraguay. Frutos était revenu une première fois à Bruxelles en 2015 pour entraîner les espoirs du Sporting. Il était devenu l'assistant de René Weiler après une saison, et avait assuré l'interim à la tête de l'équipe A entre le départ du coach suisse et l'arrivée de Hein Vanhaezebrouck (avec un bilan de trois victoires en quatre matches). est ensuite retourné en Amérique du Sud afin de coacher l'équipe fanion du club chilien de deuxième division de San Luis de Quillota."Lorsque Frankie Vercauteren et Vincent Kompany m'ont demandé de les assister, je n'ai pas hésité un seul instant", déclare Nicolas Frutos, qui suivait le foot belge comme consultant télé ces derniers mois. "Je les connais très bien tous les deux, l'un en tant qu'ancien coéquipier et l'autre en tant qu'entraîneur. Nous partageons la même vision du football et nous sommes animés par la même passion : le RSC Anderlecht. Je les accompagnerai tous les jours avec mes collègues pour améliorer le niveau de ce jeune groupe talentueux. Ces dernières années, j'ai consenti beaucoup d'efforts afin de devenir un meilleur entraîneur. Je suis prêt pour cette étape".