La collaboration portera sur le plan sportif. Le Standard aura un accès prioritaire aux jeunes talents de Tubize et le club brabançon pourra lui bénéficier de jeunes joueurs du Standard à la recherche de temps de jeu et d'occasions de s'aguerrir dans le championnat de division II pour compléter leur formation.

"Pour les jeunes du Standard, l'avenir, c'est le temps de jeu en division 2", a soutenu Philippe Saint-Jean, le directeur sportif de Tubize, aux côtés de Jean-François De Sart, son homologue du Standard. "Tubize dispose d'une excellente réputation et nous savons qu'en confiant nos jeunes talents, que ce soit des Espoirs du club ou de jeunes joueurs transférés, nous savons qu'ils sont en de bonnes mains en venant à Tubize", a-t-il rétorqué. "Il s'agit aussi d'une opportunité supplémentaire pour de jeunes bruxellois de venir plus facilement à Tubize, pour ceux qui n'auraient pas l'opportunité de se déplacer jusqu'à Liège."

Les relations entre le président du Standard, Roland Duchâtelet et le cercle de Raymond Langendries se sont encore rapprochées, et s'il n'est pas encore question d'un apport direct en faveur de l'AFC Tubize au niveau financier, un soutien du club liégeois par le biais des joueurs prêtés figure dans l'accord intervenu entre les deux clubs. Raymond Langendries, le président de l'AFC Tubize, s'est en outre montré très optimiste pour l'obtention de la licence pour la D2.

Philippe Saint-Jean avait été approché en début de saison par le club liégeois pour remplacer Ron Jans, l'entraîneur néerlandais du Standard, démis de ses fonctions. Si l'invitation avait été déclinée, les contacts s'étaient prolongés pour déboucher sur une concrète collaboration sportive entre les deux clubs, annoncée jeudi. C'est un accord qui ne remet pas en question le partenariat entre le Standard et le FC Brussels, autre club de division 2, signé l'an dernier, a tenu à préciser Jean-François De Sart.

La collaboration portera sur le plan sportif. Le Standard aura un accès prioritaire aux jeunes talents de Tubize et le club brabançon pourra lui bénéficier de jeunes joueurs du Standard à la recherche de temps de jeu et d'occasions de s'aguerrir dans le championnat de division II pour compléter leur formation. "Pour les jeunes du Standard, l'avenir, c'est le temps de jeu en division 2", a soutenu Philippe Saint-Jean, le directeur sportif de Tubize, aux côtés de Jean-François De Sart, son homologue du Standard. "Tubize dispose d'une excellente réputation et nous savons qu'en confiant nos jeunes talents, que ce soit des Espoirs du club ou de jeunes joueurs transférés, nous savons qu'ils sont en de bonnes mains en venant à Tubize", a-t-il rétorqué. "Il s'agit aussi d'une opportunité supplémentaire pour de jeunes bruxellois de venir plus facilement à Tubize, pour ceux qui n'auraient pas l'opportunité de se déplacer jusqu'à Liège." Les relations entre le président du Standard, Roland Duchâtelet et le cercle de Raymond Langendries se sont encore rapprochées, et s'il n'est pas encore question d'un apport direct en faveur de l'AFC Tubize au niveau financier, un soutien du club liégeois par le biais des joueurs prêtés figure dans l'accord intervenu entre les deux clubs. Raymond Langendries, le président de l'AFC Tubize, s'est en outre montré très optimiste pour l'obtention de la licence pour la D2. Philippe Saint-Jean avait été approché en début de saison par le club liégeois pour remplacer Ron Jans, l'entraîneur néerlandais du Standard, démis de ses fonctions. Si l'invitation avait été déclinée, les contacts s'étaient prolongés pour déboucher sur une concrète collaboration sportive entre les deux clubs, annoncée jeudi. C'est un accord qui ne remet pas en question le partenariat entre le Standard et le FC Brussels, autre club de division 2, signé l'an dernier, a tenu à préciser Jean-François De Sart.