Pour cette 19e édition du championnat d'Europe, l'objectif des Belges sera d'abord de terminer parmi les deux premiers de leur groupe B afin de rejoindre le dernier carré et ainsi éviter les matchs de classement pour la relégation. "Cela ne sera pas facile du tout, car nous sommes sans doute dans le groupe le plus fort", explique le sélectionneur fédéral. "Avec l'Allemagne et la République tchèque, nous sommes confrontés aux numéros deux et trois mondiaux. Les Pays-Bas ne doivent pas non plus être sous-estimés. Tout comme nous il y a deux ans, ils sont issus de la série B et ils peuvent constituer la surprise du tournoi", préviens De Chaffoy, qui ne peut compter sur son trio d'attaquants Tom Boon - Cédric Charlier - Max Plennevaux, partis en stage avec les Red Lions en Australie, ni sur plusieurs jeunes espoirs intégrés depuis l'an dernier dans le noyau et absents pour la même raison. La Belgique, classée 7e à la FIH, débutera son tournoi vendredi (13h45) contre le grand favori de la compétition: l'Allemagne, qui tentera de décrocher un 16e sacre devant ses supporters. Elle enchaînera en début de soirée (18h30) contre les Pays-Bas (FIH-9) dans un duel des plats pays où pourrait se jouer la qualification pour les demi-finales, avant de clôturer samedi (11h30) la phase de poules contre les Tchèques. "Si nous n'atteignons pas les demi-finales, nous devons résolument viser une place dans le top 6. Après tout, les six premiers des Championnats d'Europe se qualifient pour la Coupe du Monde en 2021", précise encore le coach de l'équipe belge, revenu satisfait de son tournoi de préparation à Vienne en début d'année. Pour renforcer son noyau, le sélectionneur fédéral a fait appel à deux anciens Red Lions, aujourd'hui retraités: le Stick d'Or de 2007 Fabrice Bourdeaud'hui et celui de 2010 Jérôme Truyens. Même si l'ancien capitaine des vice-champions olympiques de Rio a peu foulé le parquet des salles ces dernières années, il reste néanmoins un fervent adepte de l'Indoor, relégué à l'époque au second plan "en raison de l'horaire chargé des Red Lions". Le meneur de jeu du Racing a néanmoins suscité l'intérêt de l'entraîneur national De Chaffoy qui lui a concocté un programme d'entraînement adapté. Tout comme le dermatologue anderlechtois Fabrice Bourdeaud'hui, 36 ans, rappelé en dernière minute avant Noël et qui, retenu par ses obligations, n'a pu accompagner ses équipiers en préparation dans la capitale autrichienne. En demi-finales croisées ou en matchs de classement, les Indoor Red Lions seront confrontés samedi soir aux équipes issues d'un groupe A composé de l'Autriche (FIH-1), de la Pologne (FIH-5), de la Russie (FIH-6) et de l'Ukraine (FIH-19). La finale, petite finale et derniers matchs de classement sont programmés dimanche. (Belga)

Pour cette 19e édition du championnat d'Europe, l'objectif des Belges sera d'abord de terminer parmi les deux premiers de leur groupe B afin de rejoindre le dernier carré et ainsi éviter les matchs de classement pour la relégation. "Cela ne sera pas facile du tout, car nous sommes sans doute dans le groupe le plus fort", explique le sélectionneur fédéral. "Avec l'Allemagne et la République tchèque, nous sommes confrontés aux numéros deux et trois mondiaux. Les Pays-Bas ne doivent pas non plus être sous-estimés. Tout comme nous il y a deux ans, ils sont issus de la série B et ils peuvent constituer la surprise du tournoi", préviens De Chaffoy, qui ne peut compter sur son trio d'attaquants Tom Boon - Cédric Charlier - Max Plennevaux, partis en stage avec les Red Lions en Australie, ni sur plusieurs jeunes espoirs intégrés depuis l'an dernier dans le noyau et absents pour la même raison. La Belgique, classée 7e à la FIH, débutera son tournoi vendredi (13h45) contre le grand favori de la compétition: l'Allemagne, qui tentera de décrocher un 16e sacre devant ses supporters. Elle enchaînera en début de soirée (18h30) contre les Pays-Bas (FIH-9) dans un duel des plats pays où pourrait se jouer la qualification pour les demi-finales, avant de clôturer samedi (11h30) la phase de poules contre les Tchèques. "Si nous n'atteignons pas les demi-finales, nous devons résolument viser une place dans le top 6. Après tout, les six premiers des Championnats d'Europe se qualifient pour la Coupe du Monde en 2021", précise encore le coach de l'équipe belge, revenu satisfait de son tournoi de préparation à Vienne en début d'année. Pour renforcer son noyau, le sélectionneur fédéral a fait appel à deux anciens Red Lions, aujourd'hui retraités: le Stick d'Or de 2007 Fabrice Bourdeaud'hui et celui de 2010 Jérôme Truyens. Même si l'ancien capitaine des vice-champions olympiques de Rio a peu foulé le parquet des salles ces dernières années, il reste néanmoins un fervent adepte de l'Indoor, relégué à l'époque au second plan "en raison de l'horaire chargé des Red Lions". Le meneur de jeu du Racing a néanmoins suscité l'intérêt de l'entraîneur national De Chaffoy qui lui a concocté un programme d'entraînement adapté. Tout comme le dermatologue anderlechtois Fabrice Bourdeaud'hui, 36 ans, rappelé en dernière minute avant Noël et qui, retenu par ses obligations, n'a pu accompagner ses équipiers en préparation dans la capitale autrichienne. En demi-finales croisées ou en matchs de classement, les Indoor Red Lions seront confrontés samedi soir aux équipes issues d'un groupe A composé de l'Autriche (FIH-1), de la Pologne (FIH-5), de la Russie (FIH-6) et de l'Ukraine (FIH-19). La finale, petite finale et derniers matchs de classement sont programmés dimanche. (Belga)