"Si l'on raconte une histoire, il faut la raconter de façon complète. C'est très blessant", a réagi Jérôme Nzolo, quatre fois arbitre de l'année (2007, 2008, 2009 et 2013), qui comme son collègue Christof Virant ne peut pas siffler en Jupiler Pro League jusqu'à nouvel ordre pour ne pas avoir réussi les tests. "Je me suis blessé durant les épreuves. J'ai ressenti une violente douleur derrière la fesse et je n'ai pas pu continuer", a ajouté Jérôme Efong Nzolo. "Ce qui n'est pas repris dans les articles de presse aujoud'hui, et je ne comprends pas très bien pourquoi. J'ai rendez-vous chez le docteur et j'espère que le verdict n'est pas trop lourd."

Frank De Bleeckere, Talent et Elite Referee Manager à l'Union belge, a expliqué que le Referee Office avait à l'ordre du jour de sa prochaine réunion le dossier de Jérôme Efong Nzolo et Christof Virant sur la question de leur octroyer, ou, non une 3e chance de réussir les tests physiques.

Jusqu'à nouvel ordre

Christof Virant et Jérôme Efong Nzolo ne peuvent donc pas siffler en D1 cette saison, a confirmé Frank De Bleeckere, Talent et Elite Referee Manager, ce mardi. Le Referee Office (RO) doit déterminer si les deux arbitres recevront encore une chance, ou non.

"Aucun des deux n'avaient réussi les premiers tests en juillet, pas plus qu'en repêchages hier (lundi)", a expliqué Frank De Bleeckere. "De toute façon, ils resteront sans siffler durant une certaine période. Le Referee Office se penchera sur leur dossier lors la prochaine réunion pour décider quelle position adopter. Est-ce que Virant et Nzolo doivent recevoir une 3e chance ? C'est un des points à l'ordre du jour."

Christof Virant et Jérôme Efong Nzolo, élu quatre fois arbitre de l'année (2007, 2008, 2009 et 2013), avaient échoué aux tests physiques traditionnels le 25 juillet juste avant la reprise de la compétition en Jupiler Pro League. Virant avait pu plaider la circonstance atténuante de s'être occasionné une blessure durant les tests, mais il n'a pas réussi non plus son repêchage lundi.

"Si l'on raconte une histoire, il faut la raconter de façon complète. C'est très blessant", a réagi Jérôme Nzolo, quatre fois arbitre de l'année (2007, 2008, 2009 et 2013), qui comme son collègue Christof Virant ne peut pas siffler en Jupiler Pro League jusqu'à nouvel ordre pour ne pas avoir réussi les tests. "Je me suis blessé durant les épreuves. J'ai ressenti une violente douleur derrière la fesse et je n'ai pas pu continuer", a ajouté Jérôme Efong Nzolo. "Ce qui n'est pas repris dans les articles de presse aujoud'hui, et je ne comprends pas très bien pourquoi. J'ai rendez-vous chez le docteur et j'espère que le verdict n'est pas trop lourd."Frank De Bleeckere, Talent et Elite Referee Manager à l'Union belge, a expliqué que le Referee Office avait à l'ordre du jour de sa prochaine réunion le dossier de Jérôme Efong Nzolo et Christof Virant sur la question de leur octroyer, ou, non une 3e chance de réussir les tests physiques.Christof Virant et Jérôme Efong Nzolo ne peuvent donc pas siffler en D1 cette saison, a confirmé Frank De Bleeckere, Talent et Elite Referee Manager, ce mardi. Le Referee Office (RO) doit déterminer si les deux arbitres recevront encore une chance, ou non."Aucun des deux n'avaient réussi les premiers tests en juillet, pas plus qu'en repêchages hier (lundi)", a expliqué Frank De Bleeckere. "De toute façon, ils resteront sans siffler durant une certaine période. Le Referee Office se penchera sur leur dossier lors la prochaine réunion pour décider quelle position adopter. Est-ce que Virant et Nzolo doivent recevoir une 3e chance ? C'est un des points à l'ordre du jour."Christof Virant et Jérôme Efong Nzolo, élu quatre fois arbitre de l'année (2007, 2008, 2009 et 2013), avaient échoué aux tests physiques traditionnels le 25 juillet juste avant la reprise de la compétition en Jupiler Pro League. Virant avait pu plaider la circonstance atténuante de s'être occasionné une blessure durant les tests, mais il n'a pas réussi non plus son repêchage lundi.