Elle est restée à 15/100e de son meilleur chrono de la saison, réalisé le 26 juin lors des championnats de Belgique de Gentbrugge (55.30). "Mon sentiment est plutôt bon", a déclaré Couckuyt après sa course. "Seulement, il me manque une certaine opposition pour aller vraiment à la limite. Je suis une coureuse de championnat, donc je suis convaincue qu'aux championnats du monde, je peux à nouveau courir en 54 secondes. Savoir si je pourrai approcher mon record de Belgique est une autre question, mais je veux surtout l'améliorer lors des Championnats d'Europe à Munich en août. À cet égard, j'ai encore un peu de temps." A Heusden, Couckuyt n'a pas réussi à effectuer toute la course dans le rythme souhaité. "Je suis venue ici pour être plus audacieuse et finir en deux foulées de moins, mais au final, j'ai couru dans le même rythme que lors des courses précédentes. Il me manque encore un peu de détermination", a conclu la Belgian Cheetah. Michael Somers et Ismael Debjani visaient la limite sur 5000 m en vue de l'Euro de Munich (13:24.00), mais ils n'ont pas réussi. Ils ont néanmoins établi chacun un record personnel : Somers a couru en 13:29.03, Debjani en 13:32.45. (Belga)

Elle est restée à 15/100e de son meilleur chrono de la saison, réalisé le 26 juin lors des championnats de Belgique de Gentbrugge (55.30). "Mon sentiment est plutôt bon", a déclaré Couckuyt après sa course. "Seulement, il me manque une certaine opposition pour aller vraiment à la limite. Je suis une coureuse de championnat, donc je suis convaincue qu'aux championnats du monde, je peux à nouveau courir en 54 secondes. Savoir si je pourrai approcher mon record de Belgique est une autre question, mais je veux surtout l'améliorer lors des Championnats d'Europe à Munich en août. À cet égard, j'ai encore un peu de temps." A Heusden, Couckuyt n'a pas réussi à effectuer toute la course dans le rythme souhaité. "Je suis venue ici pour être plus audacieuse et finir en deux foulées de moins, mais au final, j'ai couru dans le même rythme que lors des courses précédentes. Il me manque encore un peu de détermination", a conclu la Belgian Cheetah. Michael Somers et Ismael Debjani visaient la limite sur 5000 m en vue de l'Euro de Munich (13:24.00), mais ils n'ont pas réussi. Ils ont néanmoins établi chacun un record personnel : Somers a couru en 13:29.03, Debjani en 13:32.45. (Belga)