"J'étais à Heusden pour atteindre le minimum mondial pour Doha, malheureusement, ce n'est pas passé", a indiqué Elise Vanderelst. "Je suis quand même contente car j'ai donné tout ce que j'avais. Mais je manquais certes un peu de fraîcheur. Je vais prendre une dizaine de jours de repos et me repréparer pour tenter à nouveau le minimum à la fin août. La course ici est partie vite mais j'ai joué la prudence, en sachant que je passais quand même dans les bases du minimum mondial. J'ai craqué un peu sur la fin, par manque de fraîcheur. Rendez-vous à la fin août". (Belga)