Seule Eline Berings, qui n'en était qu'à sa 2e course de la saison, après sa blessure au genou de l'hiver dernier, a réussi le minimum (12.98) sur 100m haies (12.97) mais le vent (+ 2,1 m./sec.) trop généreux (max. 2,0 m/s) a invalidé les performances sur les haies hautes. Outre la prestation de Berings, on retiendra l'échec de la jeune Elise Vanderelst dans sa tentative de minimum mondial sur 1.500m (4:06.50) où elle s'est classée 3e en un temps de 4:07.53, son 2e temps absolu sur la distance. Renee Eykens est, de son côté, restée à bonne distance du minimum mondial sur 800m (2:00.60), se classant 6e de la course en 2:03.41. Dans le 200m, la victoire est revenue à Imke Vervaet (23.45). Sur 400m, la récente championne d'Europe du 400m haies U23, Paulien Cockuyt avait opté pour le 400m plat où elle s'est classée 2e en 54.03, en pulvérisant son record personnel (55.65). Chez les messieurs, Michael Obasuyi est resté à 1/10e de seconde (13.56) du minimum pour Doha (13.46) sur 110m haies, en approchant toutefois son record personnel de 2/100e. Isaac Kimeli, déjà qualifié pour les mondiaux sur 5.000m, s'est attaqué sans succès au minimum pour Doha sur 1.500m (3:36.00) où il a terminé 3e en 3:37.90. Soufiane Bouchikhi s'est contenté d'un temps de 13:30.67, loin du minimum mondial (13:22.50). Les relayeurs du 4 x 400, ont, quant à eux, lancé leur soirée athlétique avec le 200m d'Heusden où Jonathan Borlée, 2e, a couru en 20.88 derrière le jeune Sud-Africain Clarence Munyai (20.04). Jonathan et Dylan Borlée, Jonathan Saccor et Sven Van Den Bergh (qui a remplacé Kevin Borlée) se sont ensuite facilement imposés dans le relais devant l'équipe de France en 3:07.71. Dans les concours, Claire Orcel est passée tout près de la qualification mondiale en hauteur où elle a manqué trois fois sur le minimum pour Doha (1m94) pour s'imposer dans le concours avec 1m91. La recordwoman de Belgique de perche Fanny Smets (4m46) est quant à elle restée à bonne distance du minimum mondial (4m56) avec un saut à 4m16 (4e). (Belga)

Seule Eline Berings, qui n'en était qu'à sa 2e course de la saison, après sa blessure au genou de l'hiver dernier, a réussi le minimum (12.98) sur 100m haies (12.97) mais le vent (+ 2,1 m./sec.) trop généreux (max. 2,0 m/s) a invalidé les performances sur les haies hautes. Outre la prestation de Berings, on retiendra l'échec de la jeune Elise Vanderelst dans sa tentative de minimum mondial sur 1.500m (4:06.50) où elle s'est classée 3e en un temps de 4:07.53, son 2e temps absolu sur la distance. Renee Eykens est, de son côté, restée à bonne distance du minimum mondial sur 800m (2:00.60), se classant 6e de la course en 2:03.41. Dans le 200m, la victoire est revenue à Imke Vervaet (23.45). Sur 400m, la récente championne d'Europe du 400m haies U23, Paulien Cockuyt avait opté pour le 400m plat où elle s'est classée 2e en 54.03, en pulvérisant son record personnel (55.65). Chez les messieurs, Michael Obasuyi est resté à 1/10e de seconde (13.56) du minimum pour Doha (13.46) sur 110m haies, en approchant toutefois son record personnel de 2/100e. Isaac Kimeli, déjà qualifié pour les mondiaux sur 5.000m, s'est attaqué sans succès au minimum pour Doha sur 1.500m (3:36.00) où il a terminé 3e en 3:37.90. Soufiane Bouchikhi s'est contenté d'un temps de 13:30.67, loin du minimum mondial (13:22.50). Les relayeurs du 4 x 400, ont, quant à eux, lancé leur soirée athlétique avec le 200m d'Heusden où Jonathan Borlée, 2e, a couru en 20.88 derrière le jeune Sud-Africain Clarence Munyai (20.04). Jonathan et Dylan Borlée, Jonathan Saccor et Sven Van Den Bergh (qui a remplacé Kevin Borlée) se sont ensuite facilement imposés dans le relais devant l'équipe de France en 3:07.71. Dans les concours, Claire Orcel est passée tout près de la qualification mondiale en hauteur où elle a manqué trois fois sur le minimum pour Doha (1m94) pour s'imposer dans le concours avec 1m91. La recordwoman de Belgique de perche Fanny Smets (4m46) est quant à elle restée à bonne distance du minimum mondial (4m56) avec un saut à 4m16 (4e). (Belga)