"Je pense que nous avons signé un bon début de saison en compétition, alors que nous avons à peine commencé à travailler en spécifique pour le 400m", a indiqué Jonathan Borlée. "Mon niveau de vitesse est correct, avec 20.88 sur 200m. Nous avons enchaîné avec le relais, ce qui est parfait dans le cadre de notre programme d'entraînement". Jonathan Borlée a souffert de problèmes à l'ischio après les World Relays à Yokohama, le 12 mai dernier. "J'ai dû tout arrêter au niveau de la vitesse après les Relays. J'ai repris une préparation de fond. On a bien travaillé sur l'ischio et c'est désormais oublié. En tout cas, les championnats du monde de Doha sont encore loin et je sens qu'avec l'âge et les années, je dois faire attention. Cette saison, avec les championnats du monde à la fin septembre, est compliquée, mais c'est le cas pour tous les athlètes et il faut faire avec. Je ne suis, par ailleurs, pas encore vraiment concentré sur le minimum individuel pour le 400m (45.30). Je m'entraîne bien et j'espère que le résultat du travail se montrera bientôt en compétition. Mais l'objectif principal est aux prochains Jeux Olympiques et nous faisons tout pour être en bonne forme en 2020 dans cette optique". (Belga)

"Je pense que nous avons signé un bon début de saison en compétition, alors que nous avons à peine commencé à travailler en spécifique pour le 400m", a indiqué Jonathan Borlée. "Mon niveau de vitesse est correct, avec 20.88 sur 200m. Nous avons enchaîné avec le relais, ce qui est parfait dans le cadre de notre programme d'entraînement". Jonathan Borlée a souffert de problèmes à l'ischio après les World Relays à Yokohama, le 12 mai dernier. "J'ai dû tout arrêter au niveau de la vitesse après les Relays. J'ai repris une préparation de fond. On a bien travaillé sur l'ischio et c'est désormais oublié. En tout cas, les championnats du monde de Doha sont encore loin et je sens qu'avec l'âge et les années, je dois faire attention. Cette saison, avec les championnats du monde à la fin septembre, est compliquée, mais c'est le cas pour tous les athlètes et il faut faire avec. Je ne suis, par ailleurs, pas encore vraiment concentré sur le minimum individuel pour le 400m (45.30). Je m'entraîne bien et j'espère que le résultat du travail se montrera bientôt en compétition. Mais l'objectif principal est aux prochains Jeux Olympiques et nous faisons tout pour être en bonne forme en 2020 dans cette optique". (Belga)