"Les conditions pluvieuses n'étaient pas idéales à Heusden où je n'avais pas l'intention de battre mon record sur 400 mètres", a expliqué Cynthia Bolingo. ""Je voulais simplement livrer une belle course et? le record est tombé. Je suis donc vraiment contente. Il me reste un 400 mètres à disputer, lundi à Nancy, ensuite je reprendrai le chemin de l'entraînement en vue des JO. Ce qui m'a vraiment aidée samedi soir, c'est la présence de la Russe Polina Miller (2e), ce qui m'a obligée à m'accrocher. Je suis restée très concentrée sur ma course, dans ce 400 mètres très relevé, un bon exercice en vue de Tokyo!" Le championnat de Belgique du 200 mètres avait laissé un sentiment mitigé à Bolingo. "J'ai eu des problèmes avec mes nouveaux spikes sur la piste du Stade Roi Baudouin qui n'accroche plus du tout. Ma course a donc été mauvaise. Elle m'avait mis dans le doute. Le fait d'avoir battu mon record à Heusden m'a remis en confiance. Je suis en forme depuis plusieurs semaines. Est-ce trop tôt? Je répète que, même si je suis en forme trop tôt, j'ai envie de profiter de cette condition. Quoi qu'il arrive, je n'aurai donc pas de regret. Aux Jeux, je ferai de mon mieux. Le principal est que je reste concentrée sur ce que j'ai à faire. J'ai alterné le 200, ma discipline préférée, et le 400 ces dernières semaines, et cela m'a fait beaucoup de bien car le 400 mètres, n'est pas facile à digérer. J'y suis revenue à Heusden, ça faisait partie de ma programmation, et, finalement, j'ai battu le record national." (Belga)

"Les conditions pluvieuses n'étaient pas idéales à Heusden où je n'avais pas l'intention de battre mon record sur 400 mètres", a expliqué Cynthia Bolingo. ""Je voulais simplement livrer une belle course et? le record est tombé. Je suis donc vraiment contente. Il me reste un 400 mètres à disputer, lundi à Nancy, ensuite je reprendrai le chemin de l'entraînement en vue des JO. Ce qui m'a vraiment aidée samedi soir, c'est la présence de la Russe Polina Miller (2e), ce qui m'a obligée à m'accrocher. Je suis restée très concentrée sur ma course, dans ce 400 mètres très relevé, un bon exercice en vue de Tokyo!" Le championnat de Belgique du 200 mètres avait laissé un sentiment mitigé à Bolingo. "J'ai eu des problèmes avec mes nouveaux spikes sur la piste du Stade Roi Baudouin qui n'accroche plus du tout. Ma course a donc été mauvaise. Elle m'avait mis dans le doute. Le fait d'avoir battu mon record à Heusden m'a remis en confiance. Je suis en forme depuis plusieurs semaines. Est-ce trop tôt? Je répète que, même si je suis en forme trop tôt, j'ai envie de profiter de cette condition. Quoi qu'il arrive, je n'aurai donc pas de regret. Aux Jeux, je ferai de mon mieux. Le principal est que je reste concentrée sur ce que j'ai à faire. J'ai alterné le 200, ma discipline préférée, et le 400 ces dernières semaines, et cela m'a fait beaucoup de bien car le 400 mètres, n'est pas facile à digérer. J'y suis revenue à Heusden, ça faisait partie de ma programmation, et, finalement, j'ai battu le record national." (Belga)