Il avait déjà décroché la victoire mercredi dans la 5e étape à Cattolica. Ewan est le premier coureur à remporter un deuxième succès dans ce Giro 2021. Le Hongrois Attila Valter (FDJ-Groupama) a conservé le maillot rose de leader du classement général. Il possède toujours 11 secondes d'avance sur Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) et 16 sur le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers). Dessinée pour les sprinters, l'étape a répondu à l'attente. Dès le départ réel, un groupe de trois coureurs composé du Suisse Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec), de l'Italien Umberto Marengo (Bardiani-CSF) et du Britannique Mark Christian (Eolo-Kometa). Le trio de tête allait compter jusqu'à plus de cinq minutes d'avance sur le peloton qui se mettait lentement en route à près de 100 kilomètres de l'arrivée. Sans grande surprise sous l'impulsion de l'équipe des sprinters, le peloton a effectué la jonction à 17 km l'arrivée. La préparation du sprint pouvait débuter. Le Colombien Fernando Gaviria a essayé de surprendre tout le monde en lançant le sprint de loin. Ewan fut le plus prompt à réagir. Il l'a débordé aisément et s'est imposé avec une marge importante. Samedi, la 8e étape reliera Foggia à Guardia Sanframondi où l'arrivée sera jugée après 170 km et une ultime ascension (3,5 km à 6,7%) classée en 4e catégorie. Elle sera précédée au km 101 par la Bocca della Selva (19,6 km à 4,5 %) classée en 2e catégorie.. (Belga)

Il avait déjà décroché la victoire mercredi dans la 5e étape à Cattolica. Ewan est le premier coureur à remporter un deuxième succès dans ce Giro 2021. Le Hongrois Attila Valter (FDJ-Groupama) a conservé le maillot rose de leader du classement général. Il possède toujours 11 secondes d'avance sur Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) et 16 sur le Colombien Egan Bernal (Ineos Grenadiers). Dessinée pour les sprinters, l'étape a répondu à l'attente. Dès le départ réel, un groupe de trois coureurs composé du Suisse Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec), de l'Italien Umberto Marengo (Bardiani-CSF) et du Britannique Mark Christian (Eolo-Kometa). Le trio de tête allait compter jusqu'à plus de cinq minutes d'avance sur le peloton qui se mettait lentement en route à près de 100 kilomètres de l'arrivée. Sans grande surprise sous l'impulsion de l'équipe des sprinters, le peloton a effectué la jonction à 17 km l'arrivée. La préparation du sprint pouvait débuter. Le Colombien Fernando Gaviria a essayé de surprendre tout le monde en lançant le sprint de loin. Ewan fut le plus prompt à réagir. Il l'a débordé aisément et s'est imposé avec une marge importante. Samedi, la 8e étape reliera Foggia à Guardia Sanframondi où l'arrivée sera jugée après 170 km et une ultime ascension (3,5 km à 6,7%) classée en 4e catégorie. Elle sera précédée au km 101 par la Bocca della Selva (19,6 km à 4,5 %) classée en 2e catégorie.. (Belga)