Sur le parcours dessiné entre les auditoires et les espaces verts de la VUB et de l'ULB sur la plaine des manoeuvres de Bruxelles, van der Poel n'a pas mis longtemps à prendre le large: à la fin du premier tour, il comptait déjà 11 secondes d'avance sur ses plus proches poursuivants. Le champion d'Europe a poursuivi son solo jusqu'à l'arrivée pour décrocher un 23e succès en 25 courses cette saison et le 6e en 7 courses du Trophée. Alors que l'écart au général entre van der Poel et Aerts n'était que de 8 secondes au départ, van der Poel profite de ce succès et des secondes de bonification engrangées en chemin pour aborder la dernière manche, à Lille le 9 février, avec un avantage plus confortable. Au classement, le champion d'Europe devance Toon Aerts de 58 secondes et Michael Vanthourenhout de 5:26. (Belga)

Sur le parcours dessiné entre les auditoires et les espaces verts de la VUB et de l'ULB sur la plaine des manoeuvres de Bruxelles, van der Poel n'a pas mis longtemps à prendre le large: à la fin du premier tour, il comptait déjà 11 secondes d'avance sur ses plus proches poursuivants. Le champion d'Europe a poursuivi son solo jusqu'à l'arrivée pour décrocher un 23e succès en 25 courses cette saison et le 6e en 7 courses du Trophée. Alors que l'écart au général entre van der Poel et Aerts n'était que de 8 secondes au départ, van der Poel profite de ce succès et des secondes de bonification engrangées en chemin pour aborder la dernière manche, à Lille le 9 février, avec un avantage plus confortable. Au classement, le champion d'Europe devance Toon Aerts de 58 secondes et Michael Vanthourenhout de 5:26. (Belga)