Warholm, 24 ans, améliore ainsi son propre record d'Europe qui était de 46.92 à Zurich l'an dernier et n'est désormais plus qu'à 9/100e de seconde du record du monde historique de l'Américain Kevin Young (46.78 en 1992). Au coeur d'une saison tronquée par la crise sanitaire (JO reportés, Euro annulé), et dans un stade vide de spectateurs, Warholm continue ainsi de porter toujours plus haut sa discipline, dans laquelle les chronos s'affolent depuis trois ans avec également l'Américain Rai Benjamin et le Qatarien Abderrahman Samba, absents dimanche. La deuxième place dimanche est revenue au Français Wilfried Happio en 49.14. Le seul athlète belge à Stockholm est Ben Broeders à la perche. (Belga)

Warholm, 24 ans, améliore ainsi son propre record d'Europe qui était de 46.92 à Zurich l'an dernier et n'est désormais plus qu'à 9/100e de seconde du record du monde historique de l'Américain Kevin Young (46.78 en 1992). Au coeur d'une saison tronquée par la crise sanitaire (JO reportés, Euro annulé), et dans un stade vide de spectateurs, Warholm continue ainsi de porter toujours plus haut sa discipline, dans laquelle les chronos s'affolent depuis trois ans avec également l'Américain Rai Benjamin et le Qatarien Abderrahman Samba, absents dimanche. La deuxième place dimanche est revenue au Français Wilfried Happio en 49.14. Le seul athlète belge à Stockholm est Ben Broeders à la perche. (Belga)