"Dendoncker m'inquiète le plus, mais nous ferons tout pour le garder", a confié Vanden Stock. "Anderlecht veut rester Anderlecht et je suis sûr que le nouveau président veut aussi cela. Nous devons conserver tous les joueurs afin d'encore mettre la pression sur Bruges." Le club est actuellement dans une impasse avec l'arrivée d'un nouveau président, Marc Coucke, prévue le 1er mars. L'argent semble dès lors manquer pour recruter des renforts, comme l'attaquant demandé par Hein Vanhaezebrouck. "C'est un mercato difficile, car tu dois y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision", a déclaré Vanden Stock, qui deviendra président d'honneur une fois qu'il aura passé le relais à Coucke. "J'espère qu'il y aura des renforts avant la fin du mois. Mais il y a aussi des jeunes qui frappent à la porte et c'est bien de leur donner une chance." (Belga)

"Dendoncker m'inquiète le plus, mais nous ferons tout pour le garder", a confié Vanden Stock. "Anderlecht veut rester Anderlecht et je suis sûr que le nouveau président veut aussi cela. Nous devons conserver tous les joueurs afin d'encore mettre la pression sur Bruges." Le club est actuellement dans une impasse avec l'arrivée d'un nouveau président, Marc Coucke, prévue le 1er mars. L'argent semble dès lors manquer pour recruter des renforts, comme l'attaquant demandé par Hein Vanhaezebrouck. "C'est un mercato difficile, car tu dois y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision", a déclaré Vanden Stock, qui deviendra président d'honneur une fois qu'il aura passé le relais à Coucke. "J'espère qu'il y aura des renforts avant la fin du mois. Mais il y a aussi des jeunes qui frappent à la porte et c'est bien de leur donner une chance." (Belga)