"C'est une grosse désillusion pour nous tous. Personnellement, j'y croyais. Malgré toutes nos démarches jusqu'au dernier moment, l'UEFA a tranché", a ajouté Gérard Linard. "Nous ne pouvons qu'accepter cette décision, même si elle aura des conséquences négatives pour l'image de la fédération, de la Ville de Bruxelles et du pays tout entier." Pour Gérard Linard, c'est une perte à plusieurs niveaux. "Notre fédération, nos affiliés et supporters n'auront pas la chance d'assister à quatre rencontres de l'Euro, dont deux avec nos Diables Rouges." "Cette situation est aberrante, nous n'avons jamais eu une équipe nationale aussi performante et nous n'avons actuellement aucun stade qui puisse répondre aux exigences du football moderne", a déploré encore le président de l'Union belge de football. "Cependant, nous espérons encore que le permis de bâtir puisse aboutir. La construction d'un nouveau stade serait une belle façon d'atténuer notre désillusion", a-t-il ponctué. La décision de l'UEFA a été prise jeudi après-midi lors de la réunion du comité exécutif de l'instance européenne à Nyon, en Suisse. Les autorisations quant à la construction du nouveau stade national n'étant pas encore obtenues, les instances européennes du football ont décidé de porter leur choix sur des solutions existantes, à savoir le stade londondien de Wembley. (Belga)

"C'est une grosse désillusion pour nous tous. Personnellement, j'y croyais. Malgré toutes nos démarches jusqu'au dernier moment, l'UEFA a tranché", a ajouté Gérard Linard. "Nous ne pouvons qu'accepter cette décision, même si elle aura des conséquences négatives pour l'image de la fédération, de la Ville de Bruxelles et du pays tout entier." Pour Gérard Linard, c'est une perte à plusieurs niveaux. "Notre fédération, nos affiliés et supporters n'auront pas la chance d'assister à quatre rencontres de l'Euro, dont deux avec nos Diables Rouges." "Cette situation est aberrante, nous n'avons jamais eu une équipe nationale aussi performante et nous n'avons actuellement aucun stade qui puisse répondre aux exigences du football moderne", a déploré encore le président de l'Union belge de football. "Cependant, nous espérons encore que le permis de bâtir puisse aboutir. La construction d'un nouveau stade serait une belle façon d'atténuer notre désillusion", a-t-il ponctué. La décision de l'UEFA a été prise jeudi après-midi lors de la réunion du comité exécutif de l'instance européenne à Nyon, en Suisse. Les autorisations quant à la construction du nouveau stade national n'étant pas encore obtenues, les instances européennes du football ont décidé de porter leur choix sur des solutions existantes, à savoir le stade londondien de Wembley. (Belga)