Bruges, grâce à sa victoire 1-2 à l'aller, peut se permettre d'enregistrer un partage. A contrario, les Allemands, derniers du groupe avec 1 point, n'ont pas d'autre choix que de s'imposer s'ils veulent survivre. "La philosophie a toujours été identique. Quand on entame un match pour décrocher un match nul, on pense seulement à défendre. Sans l'intention de marquer des buts contre une équipe avec de telles qualités, il y a beaucoup de chance de perdre. Nous voulons gagner, tout en conservant une organisation", a expliqué Clement.

"Beaucoup disaient avant la campagne que nous allions la terminer avec un 0/18 mais nous avons quatre points et déjà montré de belles choses. J'avais dit avant le début de la compétition que signer deux exploits rendraient notre campagne réussie. Un troisième serait exceptionnel et nous avons dès demain (mercredi, ndlr) une première occasion d'y parvenir." Ce match opposera deux équipes battues ce weekend en championnat. En effet, les Gazelles ont mordu la poussière à Malines (2-1) et Leipzig n'a pas eu voix au chapitre à Hoffenheim (2-0). "Je n'étais pas satisfait de la qualité montrée à Malines mais j'ai vu une bonne réaction à l'entraînement.

Il y a toujours des raisons rationnelles et émotionnelles aux contre-performances. C'est important de parler dans le vestiaire et que cela demeure dans le vestiaire", a assuré Clement. "Cela me surprend un peu quand vous dites que Leipzig n'est pas en forme. Leur défaite n'efface pas leur bonne série avant la trêve internationale", a dit Clement en faisant référence à la victoire contre Dortmund (2-1) et le partage face au PSG (2-2).

Le FCB, 4 points au compteur, est troisième derrière les ogres que sont Manchester City (9) et le Paris Saint-Germain (8), qui s'affronteront à l'Etihad Stadium dans l'optique de la première place. "Si nous gagnons contre Leipzig, nous pouvons encore aller à Paris pour y jouer la deuxième place. Mais allons-y étape par étape et concentrons-nous d'abord sur Leipzig", a dit Clement. S'il n'a pas voulu dévoiler les contours de son équipe, le T1 brugeois a toutefois précisé qu'Eduard Sobol et le jeune Cisse Sandra étaient malades et indisponibles.

Bruges, grâce à sa victoire 1-2 à l'aller, peut se permettre d'enregistrer un partage. A contrario, les Allemands, derniers du groupe avec 1 point, n'ont pas d'autre choix que de s'imposer s'ils veulent survivre. "La philosophie a toujours été identique. Quand on entame un match pour décrocher un match nul, on pense seulement à défendre. Sans l'intention de marquer des buts contre une équipe avec de telles qualités, il y a beaucoup de chance de perdre. Nous voulons gagner, tout en conservant une organisation", a expliqué Clement. "Beaucoup disaient avant la campagne que nous allions la terminer avec un 0/18 mais nous avons quatre points et déjà montré de belles choses. J'avais dit avant le début de la compétition que signer deux exploits rendraient notre campagne réussie. Un troisième serait exceptionnel et nous avons dès demain (mercredi, ndlr) une première occasion d'y parvenir." Ce match opposera deux équipes battues ce weekend en championnat. En effet, les Gazelles ont mordu la poussière à Malines (2-1) et Leipzig n'a pas eu voix au chapitre à Hoffenheim (2-0). "Je n'étais pas satisfait de la qualité montrée à Malines mais j'ai vu une bonne réaction à l'entraînement. Il y a toujours des raisons rationnelles et émotionnelles aux contre-performances. C'est important de parler dans le vestiaire et que cela demeure dans le vestiaire", a assuré Clement. "Cela me surprend un peu quand vous dites que Leipzig n'est pas en forme. Leur défaite n'efface pas leur bonne série avant la trêve internationale", a dit Clement en faisant référence à la victoire contre Dortmund (2-1) et le partage face au PSG (2-2). Le FCB, 4 points au compteur, est troisième derrière les ogres que sont Manchester City (9) et le Paris Saint-Germain (8), qui s'affronteront à l'Etihad Stadium dans l'optique de la première place. "Si nous gagnons contre Leipzig, nous pouvons encore aller à Paris pour y jouer la deuxième place. Mais allons-y étape par étape et concentrons-nous d'abord sur Leipzig", a dit Clement. S'il n'a pas voulu dévoiler les contours de son équipe, le T1 brugeois a toutefois précisé qu'Eduard Sobol et le jeune Cisse Sandra étaient malades et indisponibles.