Derwael a remporté le bronze aux barres asymétriques aux derniers Mondiaux en 2017 et elle a atteint la finale du concours général. À l'Euro de Glasgow début août, elle a également prolongé son titre aux barres asymétriques tout en prenant la médaille d'argent à la poutre. "De tels résultats me donnent juste un boost", a expliqué Derwael. "Il y a quelques années, ces attentes élevées ont effectivement créé un certain stress, mais j'ai appris à accepter cette pression et à la transformer en quelque chose de positif. Individuellement, j'espère à nouveau atteindre la finale aux barres asymétriques. Si je vise une nouvelle médaille ? Bien sûr, je vais faire de mon mieux. Mais il faut toujours tenir compte des forces des autres filles. En ce qui concerne l'équipe féminine, nous visons le top 12. Une place dans les huit premières est également possible si nous sommes dans un bon jour." Rune Hermans s'est également fait remarquer aux derniers Mondiaux. La gymnaste de 19 ans avait aussi accédé à la finale du all-around. Elle souhaite tout autant performer avec l'équipe féminine. "Le top 12 est vraiment notre objectif. Si tout le monde fait de son mieux, un bon résultat est possible. Aux Mondiaux, nous affronterons des pays comme les États-Unis et la Chine, c'est à dire des équipes solides que nous ne rencontrons pas dans les compétitions européennes. Cela nous permettra de nous tester avant les Jeux Olympiques de 2020. Bien qu'ils ne soient à l'ordre du jour que dans un avenir lointain. Je préfère y aller étape par étape et commencer par les Mondiaux." (Belga)

Derwael a remporté le bronze aux barres asymétriques aux derniers Mondiaux en 2017 et elle a atteint la finale du concours général. À l'Euro de Glasgow début août, elle a également prolongé son titre aux barres asymétriques tout en prenant la médaille d'argent à la poutre. "De tels résultats me donnent juste un boost", a expliqué Derwael. "Il y a quelques années, ces attentes élevées ont effectivement créé un certain stress, mais j'ai appris à accepter cette pression et à la transformer en quelque chose de positif. Individuellement, j'espère à nouveau atteindre la finale aux barres asymétriques. Si je vise une nouvelle médaille ? Bien sûr, je vais faire de mon mieux. Mais il faut toujours tenir compte des forces des autres filles. En ce qui concerne l'équipe féminine, nous visons le top 12. Une place dans les huit premières est également possible si nous sommes dans un bon jour." Rune Hermans s'est également fait remarquer aux derniers Mondiaux. La gymnaste de 19 ans avait aussi accédé à la finale du all-around. Elle souhaite tout autant performer avec l'équipe féminine. "Le top 12 est vraiment notre objectif. Si tout le monde fait de son mieux, un bon résultat est possible. Aux Mondiaux, nous affronterons des pays comme les États-Unis et la Chine, c'est à dire des équipes solides que nous ne rencontrons pas dans les compétitions européennes. Cela nous permettra de nous tester avant les Jeux Olympiques de 2020. Bien qu'ils ne soient à l'ordre du jour que dans un avenir lointain. Je préfère y aller étape par étape et commencer par les Mondiaux." (Belga)