Derwael a débuté cette finale au saut de cheval. Sur un agrès qui n'est pas forcément favorable aux gymnastes de grande taille, à l'instar de Derwael, elle a écopé de la note de 13.900, identique à celle obtenue en qualifications. La Belge de 21 ans a ensuite pris la direction des barres asymétriques, son agrès de prédilection où elle possède deux titres de championne du monde. Elle a une nouvelle fois fait étalage de sa maîtrise avec une note de 15.266. En qualifications, elle avait obtenu la note de 15.366, la meilleure des engagées. La double Sportive belge de l'année (2018, 2019) sera l'une des favorites à l'or olympique dimanche lors de la finale de cet agrès. Septième des qualifications de ce concours général, la native de Saint-Trond est ensuite passée à la poutre, agrès où elle a pris la 4e place des Mondiaux de Doha en 2018. Avec une note de 13.366, elle n'a pas été capable de faire aussi mieux qu'en qualifications (13.766). Cinquième avant la dernière rotation, la protégée de Marjorie Heuls a terminé son concours au sol par une note de 13.433, un peu moins bien qu'en qualifications. Elle a vu la Japonaise Mai Murakami lui chipper la 5e place pour moins de deux dixièmes. Avec 55.965, soit moins bien qu'aux Mondiaux 2019 (56.033) et en qualifications à Tokyo (56.598), elle prend donc la 6e place finale. Derwael avait terminé 4e et 5e du concours général lors des Mondiaux 2018 et 2019. En 2016 aux Jeux de Rio, elle avait terminé 19e. Jutta Verkest, seconde représentante de la gymnastique noire-jaune-rouge à figurer en finale du concours général, a commencé au sol. Elle y a reçu la note de 12.633, soit 3 dixièmes de moins qu'en qualifications. La Malinoise, 26e en qualifications mais en finale grâce à la règle qui limite à deux gymnastes d'une même nation en finale individuelle, a continué sur sa lancée en obtenant la note de 13.400 au saut de cheval, identique à celle obtenue en qualifications. Verkest, 15 ans à peine, a ensuite réalisé le score de 12.466 aux barres asymétriques, loin de sa prestation des qualifications (13.633). Dixième du concours général du dernier Euro de Bâle, elle a terminé son concours par une note de 12.733 acquise à la poutre. La jeune Belge termine la compétition à la 23e et avant-dernière place avec le total de 51.232. Nina Derwael et Jutta Verkest, avec Lisa Vaelen et Maellyse Brassart, ont terminé à la huitième du concours général féminin par équipes plus tôt dans ces JO. C'était la première fois que la Belgique disputait la finale du concours par équipes. (Belga)

Derwael a débuté cette finale au saut de cheval. Sur un agrès qui n'est pas forcément favorable aux gymnastes de grande taille, à l'instar de Derwael, elle a écopé de la note de 13.900, identique à celle obtenue en qualifications. La Belge de 21 ans a ensuite pris la direction des barres asymétriques, son agrès de prédilection où elle possède deux titres de championne du monde. Elle a une nouvelle fois fait étalage de sa maîtrise avec une note de 15.266. En qualifications, elle avait obtenu la note de 15.366, la meilleure des engagées. La double Sportive belge de l'année (2018, 2019) sera l'une des favorites à l'or olympique dimanche lors de la finale de cet agrès. Septième des qualifications de ce concours général, la native de Saint-Trond est ensuite passée à la poutre, agrès où elle a pris la 4e place des Mondiaux de Doha en 2018. Avec une note de 13.366, elle n'a pas été capable de faire aussi mieux qu'en qualifications (13.766). Cinquième avant la dernière rotation, la protégée de Marjorie Heuls a terminé son concours au sol par une note de 13.433, un peu moins bien qu'en qualifications. Elle a vu la Japonaise Mai Murakami lui chipper la 5e place pour moins de deux dixièmes. Avec 55.965, soit moins bien qu'aux Mondiaux 2019 (56.033) et en qualifications à Tokyo (56.598), elle prend donc la 6e place finale. Derwael avait terminé 4e et 5e du concours général lors des Mondiaux 2018 et 2019. En 2016 aux Jeux de Rio, elle avait terminé 19e. Jutta Verkest, seconde représentante de la gymnastique noire-jaune-rouge à figurer en finale du concours général, a commencé au sol. Elle y a reçu la note de 12.633, soit 3 dixièmes de moins qu'en qualifications. La Malinoise, 26e en qualifications mais en finale grâce à la règle qui limite à deux gymnastes d'une même nation en finale individuelle, a continué sur sa lancée en obtenant la note de 13.400 au saut de cheval, identique à celle obtenue en qualifications. Verkest, 15 ans à peine, a ensuite réalisé le score de 12.466 aux barres asymétriques, loin de sa prestation des qualifications (13.633). Dixième du concours général du dernier Euro de Bâle, elle a terminé son concours par une note de 12.733 acquise à la poutre. La jeune Belge termine la compétition à la 23e et avant-dernière place avec le total de 51.232. Nina Derwael et Jutta Verkest, avec Lisa Vaelen et Maellyse Brassart, ont terminé à la huitième du concours général féminin par équipes plus tôt dans ces JO. C'était la première fois que la Belgique disputait la finale du concours par équipes. (Belga)