La semi-classique allemande a connu un départ mouvementé avec bon nombre d'attaques. Le peloton s'est fragmenté, avec un groupe de 20 coureurs qui s'en est détaché. Parmi ceux-ci figuraient notamment Groenewegen, Bennett et Philipsen, mais pas Arnaud De Lie (Lotto Soudal). La formation BORA-hansgrohe a réussi à emmener 5 coureurs dans le groupe de tête et a su parfaitement exploiter sa supériorité numérique. A 60 kilomètres de l'arrivée, Van Poppel et Politt ont pris la fuite, suivis par Nikias Arndt. Le trio a réussi à s'éloigner en coopérant efficacement. Politt a attaqué à 5 kilomètres du final et s'est envolé vers la victoire. Il succède à Baptiste Planckaert au palmarès, lequel avait remporté la dernière édition en 2019. Il s'agit de la 5e victoire professionnelle de Politt, 28 ans, qui a déjà remporté deux étapes et un classement général du Tour d'Allemagne, ainsi qu'une étape du Tour de France 2021. (Belga)

La semi-classique allemande a connu un départ mouvementé avec bon nombre d'attaques. Le peloton s'est fragmenté, avec un groupe de 20 coureurs qui s'en est détaché. Parmi ceux-ci figuraient notamment Groenewegen, Bennett et Philipsen, mais pas Arnaud De Lie (Lotto Soudal). La formation BORA-hansgrohe a réussi à emmener 5 coureurs dans le groupe de tête et a su parfaitement exploiter sa supériorité numérique. A 60 kilomètres de l'arrivée, Van Poppel et Politt ont pris la fuite, suivis par Nikias Arndt. Le trio a réussi à s'éloigner en coopérant efficacement. Politt a attaqué à 5 kilomètres du final et s'est envolé vers la victoire. Il succède à Baptiste Planckaert au palmarès, lequel avait remporté la dernière édition en 2019. Il s'agit de la 5e victoire professionnelle de Politt, 28 ans, qui a déjà remporté deux étapes et un classement général du Tour d'Allemagne, ainsi qu'une étape du Tour de France 2021. (Belga)