Sami Chouchi, vainqueur en moins de 81 kg, est désormais 15e, un gain de quatre places dans une catégorie toujours emmenée par Matthias Casse, au repos ce week-end. Celui-ci prive Chouchi de toute chance de disputer les JO de Tokyo cet été, un seul représentant par pays dans chaque catégorie est autorisé. Le Top 18 du classement olympique (ranking mondial avec un seul athlète par pays) le 28 juin prochain sera assuré d'être du voyage à Tokyo. Vingt-cinq places de quota européennes (13 pour les hommes et 12 pour les femmes) complèteront les tableaux. Toma Nikiforov, 3e en moins de 100 kg, retrouve le Top 20 mondial. Il a gagné grâce ses performances en 2021dans les trois tournois GSL 23 places et se retrouve 20e. Il a désormais trois autres qualifiés potentiels directs pour Tokyo derrière lui au ranking olympique. Autre médaille de bronze dans la capitale géorgienne, Gabriella Willems est aujourd'hui 24e (+2) et désormais directement qualifiée au ranking olympique. Charline Van Snick, en rééducation à Capbreton après sa rupture du tendon péroné-tibial le 18 février au GSL de Tel-Aviv, est toujours 6e. Parmi les autres judokas qui peuvent espérer aller aux Jeux, Jorre Verstraeten (-60 kg) est 20e (-2) et qualifié actuellement, Kenneth Van Gansbeke (-66 kg) est 34e (+5), à deux rangs de la qualification. Jeroen Casse (-73 kg) est Chez les dames, en moins de 48 kg, Anne-Sophie Jura demeure à la 43e place, Ellen Salens à la 56e. Loïs Petit est 66e. Amber Ryheul (-52 kg) pointe au 40e rang, Mina Libeer (-57 kg) au48e et Sophie Berger (-78 kg) au 41e (-1). Le 4e tournoi Grand Chelem de l'année se déroule dès cette semaine à Antalya en Turquie. Sept Belges y sont inscrits: Jura, Salens, Ryheul, Willems, chez les dames; Verstraeten, Van Gansbeke, Jeroen Casse (-73 kg), chez les messieurs. (Belga)

Sami Chouchi, vainqueur en moins de 81 kg, est désormais 15e, un gain de quatre places dans une catégorie toujours emmenée par Matthias Casse, au repos ce week-end. Celui-ci prive Chouchi de toute chance de disputer les JO de Tokyo cet été, un seul représentant par pays dans chaque catégorie est autorisé. Le Top 18 du classement olympique (ranking mondial avec un seul athlète par pays) le 28 juin prochain sera assuré d'être du voyage à Tokyo. Vingt-cinq places de quota européennes (13 pour les hommes et 12 pour les femmes) complèteront les tableaux. Toma Nikiforov, 3e en moins de 100 kg, retrouve le Top 20 mondial. Il a gagné grâce ses performances en 2021dans les trois tournois GSL 23 places et se retrouve 20e. Il a désormais trois autres qualifiés potentiels directs pour Tokyo derrière lui au ranking olympique. Autre médaille de bronze dans la capitale géorgienne, Gabriella Willems est aujourd'hui 24e (+2) et désormais directement qualifiée au ranking olympique. Charline Van Snick, en rééducation à Capbreton après sa rupture du tendon péroné-tibial le 18 février au GSL de Tel-Aviv, est toujours 6e. Parmi les autres judokas qui peuvent espérer aller aux Jeux, Jorre Verstraeten (-60 kg) est 20e (-2) et qualifié actuellement, Kenneth Van Gansbeke (-66 kg) est 34e (+5), à deux rangs de la qualification. Jeroen Casse (-73 kg) est Chez les dames, en moins de 48 kg, Anne-Sophie Jura demeure à la 43e place, Ellen Salens à la 56e. Loïs Petit est 66e. Amber Ryheul (-52 kg) pointe au 40e rang, Mina Libeer (-57 kg) au48e et Sophie Berger (-78 kg) au 41e (-1). Le 4e tournoi Grand Chelem de l'année se déroule dès cette semaine à Antalya en Turquie. Sept Belges y sont inscrits: Jura, Salens, Ryheul, Willems, chez les dames; Verstraeten, Van Gansbeke, Jeroen Casse (-73 kg), chez les messieurs. (Belga)