*Attention, cette interview avait été réalisée avant la victoire des Buffalos ce dimanche à Bruges

Quel jugement portez-vous les derniers matchs de La Gantoise ? Peut-on expliquer les résultats négatifs uniquement par la malchance ?

Nicolas Lombaerts : "Je suis tout à fait d'accord. Même si avoir autant de malchance pourrait aussi être de notre faute. On doit être capables de marquer davantage quand on se procure autant d'occasions. On laisse ces possibilités et on encaisse un but de façon surprenante. En ce moment, tout joue un peu contre nous. J'espère que la roue va à nouveau tourner en notre faveur."

Si vous dit FC Bruges - La Gantoise, qu'est-ce qui vous vient en premier à l'esprit ?

Lombaerts : "La bataille des Flandres, à travers l'histoire. J'ai récemment écouté le podcast de Bart Van Loo intitulé "De Bourgondiërs" (Les Bourguignons) et à l'époque, au Moyen Âge tardif, tout tournait autour de Gand et de Bruges. Mais cela n'a évidemment rien à voir avec le football. Cette rivalité entre la Flandre-Orientale et la Flandre-Occidentale a toujours existé, même dans la vie quotidienne. Je suis originaire de Flandre-Occidentale et lorsque je jouais pour Gand, malgré le fait que j'avais étudié à l'Université locale, on m'appelait toujours le "Westfluut". Dans ce match, il y a toujours beaucoup d'intensité et de spectacle. Mes derniers matches quand j'étais joueur étaient également de très bons souvenirs. Chez les supporters, on ressent l'importance de ce duel et forcément en tant qu'entraîneur, on perçoit bien que ça reste un match un peu plus important que les autres."

Peut-on dire que la victoire obtenue sur le score de 6-1 en août était la plus belle de la saison de La Gantoise ?

Lombaerts : " Je ne pense pas que c'était notre meilleur match, mais c'est celui où nous avions su nous montrer le plus efficace. Nous avons joué beaucoup de bons matches en termes de qualité, mais nous n'avons jamais su comment fermer le jeu quand il le fallait. Contre le Club, nous ne nous étions pas procuré beaucoup plus d'occasions que contre d'autres équipes ou que lors du match de Coupe de Belgique de cette semaine contre le même adversaire brugeois. Ce sera en tout cas pas un jour que nous revivrons souvent. C'était vraiment incroyable et les Blauw en Zwart ne l'oublieront pas de sitôt non plus. J'espère que nous pourrons parvenir à remontrer les mêmes choses ce week-end, ou qui sait, même lors du match retour de la Coupe. Nous n'avons jamais perdu que 0-1, ce n'est pas l'idéal mais tout reste possible quand même. Enchampionnat, une victoire reste importante pour rester dans la course pour les Play-off 1."

Quel joueur vous impressionne le plus au FC Bruges ?

Lombaerts : " De Ketelaere est vraiment un grand talent qui peut viser plus haut que le Club. En Ligue des champions, par exemple, il a disputé quelques rencontres avec un super niveau. C'est un joueur intelligent qui restera à Bruges le temps nécessaire pour emmagasiner de l'expérience. Charles ne semble pas sauter d'étapes dans sa carrière. C'est aussi un parent éloigné de ma famille, donc c'est très agréable de le voir briller. Espérons qu'il le sera un peu moins ce week-end. Pour les autres matches, je lui souhaite le meilleur. Ce serait formidable de le voir jouer dans un club du top européen."

*Attention, cette interview avait été réalisée avant la victoire des Buffalos ce dimanche à BrugesQuel jugement portez-vous les derniers matchs de La Gantoise ? Peut-on expliquer les résultats négatifs uniquement par la malchance ?Nicolas Lombaerts : "Je suis tout à fait d'accord. Même si avoir autant de malchance pourrait aussi être de notre faute. On doit être capables de marquer davantage quand on se procure autant d'occasions. On laisse ces possibilités et on encaisse un but de façon surprenante. En ce moment, tout joue un peu contre nous. J'espère que la roue va à nouveau tourner en notre faveur."Si vous dit FC Bruges - La Gantoise, qu'est-ce qui vous vient en premier à l'esprit ?Lombaerts : "La bataille des Flandres, à travers l'histoire. J'ai récemment écouté le podcast de Bart Van Loo intitulé "De Bourgondiërs" (Les Bourguignons) et à l'époque, au Moyen Âge tardif, tout tournait autour de Gand et de Bruges. Mais cela n'a évidemment rien à voir avec le football. Cette rivalité entre la Flandre-Orientale et la Flandre-Occidentale a toujours existé, même dans la vie quotidienne. Je suis originaire de Flandre-Occidentale et lorsque je jouais pour Gand, malgré le fait que j'avais étudié à l'Université locale, on m'appelait toujours le "Westfluut". Dans ce match, il y a toujours beaucoup d'intensité et de spectacle. Mes derniers matches quand j'étais joueur étaient également de très bons souvenirs. Chez les supporters, on ressent l'importance de ce duel et forcément en tant qu'entraîneur, on perçoit bien que ça reste un match un peu plus important que les autres." Lombaerts : " Je ne pense pas que c'était notre meilleur match, mais c'est celui où nous avions su nous montrer le plus efficace. Nous avons joué beaucoup de bons matches en termes de qualité, mais nous n'avons jamais su comment fermer le jeu quand il le fallait. Contre le Club, nous ne nous étions pas procuré beaucoup plus d'occasions que contre d'autres équipes ou que lors du match de Coupe de Belgique de cette semaine contre le même adversaire brugeois. Ce sera en tout cas pas un jour que nous revivrons souvent. C'était vraiment incroyable et les Blauw en Zwart ne l'oublieront pas de sitôt non plus. J'espère que nous pourrons parvenir à remontrer les mêmes choses ce week-end, ou qui sait, même lors du match retour de la Coupe. Nous n'avons jamais perdu que 0-1, ce n'est pas l'idéal mais tout reste possible quand même. Enchampionnat, une victoire reste importante pour rester dans la course pour les Play-off 1."Quel joueur vous impressionne le plus au FC Bruges ?Lombaerts : " De Ketelaere est vraiment un grand talent qui peut viser plus haut que le Club. En Ligue des champions, par exemple, il a disputé quelques rencontres avec un super niveau. C'est un joueur intelligent qui restera à Bruges le temps nécessaire pour emmagasiner de l'expérience. Charles ne semble pas sauter d'étapes dans sa carrière. C'est aussi un parent éloigné de ma famille, donc c'est très agréable de le voir briller. Espérons qu'il le sera un peu moins ce week-end. Pour les autres matches, je lui souhaite le meilleur. Ce serait formidable de le voir jouer dans un club du top européen."