"Ce ne serait pas une décision sage de tout bouleverser à 24 heures du prochain match (16e de finale de la Croky Cup contre Westerlo, NDLR). Je vais effectuer quelques 'retouches' car j'ai ma propre vision du football mais il ne faut pas s'attendre à de grands changements. Donc pas dans le onze de base. Mes joueurs devront jouer chaque minute comme si c'était la dernière. Nous avons un groupe très fort avec des joueurs qui s'entraident", a déclaré Frutos devant une salle de presse bien remplie.

"J'ai été surpris par la décision de Weiler. Nous nous entendions bien même si nous n'avions pas forcément la même vision. Nous en avons parléé en interne et je comprends sa décision. Il avait ses raisons de quitter le club. Maintenant, nous devons tourner la page et nous concentrer sur le match de mercredi. C'est le match le plus important pour moi, ma finale de Coupe du Monde. Après cela, nous procéderons match par match."

Frutos, ancien attaquant des Mauve et Blanc, devra bien jouer ses cartes durant les quatre matches qui arrivent dans les dix prochains jours afin de convaincre les dirigeants de le maintenir au poste d'entraîneur principal. "Je n'ai jamais caché que je voulais devenir T1 d'Anderlecht. Je ne m'attendais pas à ce que cela arrive si tôt et sûrement pas de cette manière mais je savais que j'aurais ma chance un jour ou l'autre. Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais je veux faire mes preuves auprès de la direction. J'ai toujours eu une relation distante avec Herman Van Holsbeeck mais il y a un respect mutuel. Je lui dis merci pour ses conseils et veux le remercier pour la chance qu'il m'a offerte. Je suis revenu ici il y a deux ans pour aider ce club."

Pour en revenir à l'affaire Weiler, Frutos a commenté l'attitude des supporters qui ont vivement contesté l'entraîneur suisse et défendu l'ancien T1. "Je ne comprends pas leur réaction durant le match contre Courtrai. Weiler a obtenu de bons résultats ici et a tout fait pour le club. Nous sommes devenus champions et avons atteint les quarts de finale d'Europa League. Manchester United a eu du mal à nous sortir et a ensuite remporté la Coupe. Weiler était un entraîneur engagé, passionné et a surtout pris de bonnes décisions dans le vestiaire" a déclaré Frutos avant d'insister. "Weiler était toujours convaincu de ce qu'ils faisait. C'est une chose que j'admirais chez lui. C'est pour cela que nous avons obtenu tant de succès. J'ai aussi ma propre idée du football et vais essayer de la faire transparaître sur le terrain. Je pense fortement que le système de jeu doit s'adapter aux joueurs disponibles. Mes joueurs devront se battre pour chaque centimètre et je veux voir du beau football."

"Ce ne serait pas une décision sage de tout bouleverser à 24 heures du prochain match (16e de finale de la Croky Cup contre Westerlo, NDLR). Je vais effectuer quelques 'retouches' car j'ai ma propre vision du football mais il ne faut pas s'attendre à de grands changements. Donc pas dans le onze de base. Mes joueurs devront jouer chaque minute comme si c'était la dernière. Nous avons un groupe très fort avec des joueurs qui s'entraident", a déclaré Frutos devant une salle de presse bien remplie. "J'ai été surpris par la décision de Weiler. Nous nous entendions bien même si nous n'avions pas forcément la même vision. Nous en avons parléé en interne et je comprends sa décision. Il avait ses raisons de quitter le club. Maintenant, nous devons tourner la page et nous concentrer sur le match de mercredi. C'est le match le plus important pour moi, ma finale de Coupe du Monde. Après cela, nous procéderons match par match." Frutos, ancien attaquant des Mauve et Blanc, devra bien jouer ses cartes durant les quatre matches qui arrivent dans les dix prochains jours afin de convaincre les dirigeants de le maintenir au poste d'entraîneur principal. "Je n'ai jamais caché que je voulais devenir T1 d'Anderlecht. Je ne m'attendais pas à ce que cela arrive si tôt et sûrement pas de cette manière mais je savais que j'aurais ma chance un jour ou l'autre. Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais je veux faire mes preuves auprès de la direction. J'ai toujours eu une relation distante avec Herman Van Holsbeeck mais il y a un respect mutuel. Je lui dis merci pour ses conseils et veux le remercier pour la chance qu'il m'a offerte. Je suis revenu ici il y a deux ans pour aider ce club." Pour en revenir à l'affaire Weiler, Frutos a commenté l'attitude des supporters qui ont vivement contesté l'entraîneur suisse et défendu l'ancien T1. "Je ne comprends pas leur réaction durant le match contre Courtrai. Weiler a obtenu de bons résultats ici et a tout fait pour le club. Nous sommes devenus champions et avons atteint les quarts de finale d'Europa League. Manchester United a eu du mal à nous sortir et a ensuite remporté la Coupe. Weiler était un entraîneur engagé, passionné et a surtout pris de bonnes décisions dans le vestiaire" a déclaré Frutos avant d'insister. "Weiler était toujours convaincu de ce qu'ils faisait. C'est une chose que j'admirais chez lui. C'est pour cela que nous avons obtenu tant de succès. J'ai aussi ma propre idée du football et vais essayer de la faire transparaître sur le terrain. Je pense fortement que le système de jeu doit s'adapter aux joueurs disponibles. Mes joueurs devront se battre pour chaque centimètre et je veux voir du beau football."