La pression était forte sur les épaules de Degrendele, championne du monde de la spécialité en 2018 à Apeldoorn. Sa saison en dents de scie lui avait fait accumuler un important retard dans la course à la qualification olympique. Néanmoins, son tournoi berlinois avait bien commencé. Avec une victoire facile au premier tour et une quatrième place en quarts de finale, elle avait pu s'assurer une place en demi-finale. Mais sa cinquième place dans celle-ci mettait fin à ses espoirs mondiaux mais aussi tokyoïtes. Sa 5e place dans la course aux places de 7 à 12 était dès lors devenue anecdotique. (Belga)

La pression était forte sur les épaules de Degrendele, championne du monde de la spécialité en 2018 à Apeldoorn. Sa saison en dents de scie lui avait fait accumuler un important retard dans la course à la qualification olympique. Néanmoins, son tournoi berlinois avait bien commencé. Avec une victoire facile au premier tour et une quatrième place en quarts de finale, elle avait pu s'assurer une place en demi-finale. Mais sa cinquième place dans celle-ci mettait fin à ses espoirs mondiaux mais aussi tokyoïtes. Sa 5e place dans la course aux places de 7 à 12 était dès lors devenue anecdotique. (Belga)