Au moment d'aborder la dernière semaine, Carapaz dispose de 47 secondes d'avance sur Roglic et 1:47 sur Nibali. Le vainqueur final sera connu dimanche à l'issue d'un chrono de 17 km à Vérone. "Vérone est encore loin et je n'ai pas calculé quelle avance sur Roglic j'ai besoin pour être tranquille. Mais je n'ai pas peur, je suis préparé. Le rival le plus dangereux est Nibali, je pense. Il connaît le Giro à la perfection et il est en grande forme." (Belga)