"L'intervention menée par le docteur Rodrigo Lasmar s'est parfaitement déroulée", pouvait-on lire dans le communiqué. "Elle a consisté en la pose d'une vis associée à une greffe mise au niveau de la lésion du cinquième métatarsien droit". "La rééducation va débuter en post-opératoire immédiat sous le contrôle du kinésithérapeute du club. Un bilan sera réalisé dans 6 semaines afin de préciser la date possible de la reprise de l'entraînement.", est-il enfin écrit. Neymar, victime d'une entorse et d'une lésion osseuse au pied droit, dimanche dernier lors du Clasico contre l'OM (3-0 pour le PSG en Ligue 1), a été opéré samedi en début de matinée (heure locale) dans une clinique de Belo Horizonte (sud-est du Brésil). C'est le médecin de la Seleçao, Rodrigo Lasmar, qui a officié associé au professeur Gérard Saillant, mandaté par le PSG. Le club avait évoqué la blessure de Neymar comme étant "une fissure" osseuse, tablant sur une indisponibilité de six à huit semaines tandis que le chirurgien brésilien avait lui parlé d'une "fracture" nécessitant une période de deux à trois mois de repos. (Belga)

"L'intervention menée par le docteur Rodrigo Lasmar s'est parfaitement déroulée", pouvait-on lire dans le communiqué. "Elle a consisté en la pose d'une vis associée à une greffe mise au niveau de la lésion du cinquième métatarsien droit". "La rééducation va débuter en post-opératoire immédiat sous le contrôle du kinésithérapeute du club. Un bilan sera réalisé dans 6 semaines afin de préciser la date possible de la reprise de l'entraînement.", est-il enfin écrit. Neymar, victime d'une entorse et d'une lésion osseuse au pied droit, dimanche dernier lors du Clasico contre l'OM (3-0 pour le PSG en Ligue 1), a été opéré samedi en début de matinée (heure locale) dans une clinique de Belo Horizonte (sud-est du Brésil). C'est le médecin de la Seleçao, Rodrigo Lasmar, qui a officié associé au professeur Gérard Saillant, mandaté par le PSG. Le club avait évoqué la blessure de Neymar comme étant "une fissure" osseuse, tablant sur une indisponibilité de six à huit semaines tandis que le chirurgien brésilien avait lui parlé d'une "fracture" nécessitant une période de deux à trois mois de repos. (Belga)