Cette épreuve supplémentaire pourrait être le rallye de Monza, qui se déroulerait dans ce cas début décembre. C'est alors la ville italienne qui bouclerait la saison et non Ypres. Thierry Neuville est actuellement cinquième au classement et accuse un retard de 37 points sur le leader Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC). Mais le Belge était particulièrement détendu en répondant aux questions de la presse jeudi. Plus aucune once de déception après son abandon au rallye d'Estonie. "Les déceptions appartiennent au sport et tu dois pouvoir vivre avec. Il ne faut pas perdre sa motivation et croyez-moi, elle est bien là. Je viens ici pour prendre les 30 points. Si j'y parviens, je suis à nouveau dans la course pour le titre. Avec le calendrier actuel de 7 courses, ce sera assez difficile. Une ou deux épreuves supplémentaires m'auraient aidé. Il est possible que le rallye de Monza soit ajouté au calendrier. La Croatie est une autre possibilité. On en saura plus dans quelques semaines." "Demain (vendredi) sera la journée la plus importante. Elle sera déterminante pour la suite du rallye. Il faudra veiller à forcer une position favorable pour le départ de samedi. L'an dernier, la Turquie m'avait coûté le sacre mondial. Cette année, j'espère qu'à son issue, je serai revenu dans la course au titre." Le pilote s'inquiète tout de même de l'état des routes. "Il y a des pierres tranchantes un peu partout sur le parcours et le risque de crevaison est donc bien présent. Mais voilà, on a besoin des 30 points et on doit faire face. Il faudra s'adapter par rapport à l'Estonie. La vitesse moyenne sera ici de 30% inférieure à celle observée il y a deux semaines." (Belga)

Cette épreuve supplémentaire pourrait être le rallye de Monza, qui se déroulerait dans ce cas début décembre. C'est alors la ville italienne qui bouclerait la saison et non Ypres. Thierry Neuville est actuellement cinquième au classement et accuse un retard de 37 points sur le leader Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC). Mais le Belge était particulièrement détendu en répondant aux questions de la presse jeudi. Plus aucune once de déception après son abandon au rallye d'Estonie. "Les déceptions appartiennent au sport et tu dois pouvoir vivre avec. Il ne faut pas perdre sa motivation et croyez-moi, elle est bien là. Je viens ici pour prendre les 30 points. Si j'y parviens, je suis à nouveau dans la course pour le titre. Avec le calendrier actuel de 7 courses, ce sera assez difficile. Une ou deux épreuves supplémentaires m'auraient aidé. Il est possible que le rallye de Monza soit ajouté au calendrier. La Croatie est une autre possibilité. On en saura plus dans quelques semaines." "Demain (vendredi) sera la journée la plus importante. Elle sera déterminante pour la suite du rallye. Il faudra veiller à forcer une position favorable pour le départ de samedi. L'an dernier, la Turquie m'avait coûté le sacre mondial. Cette année, j'espère qu'à son issue, je serai revenu dans la course au titre." Le pilote s'inquiète tout de même de l'état des routes. "Il y a des pierres tranchantes un peu partout sur le parcours et le risque de crevaison est donc bien présent. Mais voilà, on a besoin des 30 points et on doit faire face. Il faudra s'adapter par rapport à l'Estonie. La vitesse moyenne sera ici de 30% inférieure à celle observée il y a deux semaines." (Belga)