Boston a de bonnes chances de retrouver au prochain tour le champion en titre Toronto, à qui il ne manque qu'un succès contre Brooklyn (3-0) pour valider son ticket. Leur 4e match est programmé en soirée. On imaginait duel du 1er tour plus serré entre ces deux rivaux historiques à l'Est, mais les Sixers, éliminés pour la 14e fois en 21 confrontations, n'ont jamais pu inquiéter des C's plus complets, en l'absence de leur meneur Ben Simmons, blessé à un genou juste avant les play-offs. Pendant trois quart-temps, Kemba Walker a été la locomotive de Boston avec ses 32 points (4 passes). Puis Jayson Tatum a parachevé le travail dans le dernier, y réussissant 9 de ses 28 points, auxquels il faut ajouter 15 rebonds. A l'image de Joel Embiid (30 pts, 10 rbds), Philadelphie n'a pas démérité, d'autant qu'ils étaient au coude-à-coude au milieu du troisième quart-temps lorsque leur ailier Tobias Harris est tombé brutalement la tête contre le sol, en bataillant sur un rebond. Victime d'une coupure au niveau de l'arcade sourcilière droite, il s'est relevé après plusieurs minutes allongé sur le ventre, dans un silence glacial, et a rejoint le vestiaire pour se faire soigner et suivre le protocole relatif à une éventuelle commotion cérébrale, qui a rassuré tout le monde. Harris est même revenu jouer les dernières minutes, parvenant même à marquer deux shoot (20 pts). Mais les Celtics avaient profité de son absence pour creuser un petit écart, finalement jamais comblé par l'équipe de Pennsylvanie. (Belga)

Boston a de bonnes chances de retrouver au prochain tour le champion en titre Toronto, à qui il ne manque qu'un succès contre Brooklyn (3-0) pour valider son ticket. Leur 4e match est programmé en soirée. On imaginait duel du 1er tour plus serré entre ces deux rivaux historiques à l'Est, mais les Sixers, éliminés pour la 14e fois en 21 confrontations, n'ont jamais pu inquiéter des C's plus complets, en l'absence de leur meneur Ben Simmons, blessé à un genou juste avant les play-offs. Pendant trois quart-temps, Kemba Walker a été la locomotive de Boston avec ses 32 points (4 passes). Puis Jayson Tatum a parachevé le travail dans le dernier, y réussissant 9 de ses 28 points, auxquels il faut ajouter 15 rebonds. A l'image de Joel Embiid (30 pts, 10 rbds), Philadelphie n'a pas démérité, d'autant qu'ils étaient au coude-à-coude au milieu du troisième quart-temps lorsque leur ailier Tobias Harris est tombé brutalement la tête contre le sol, en bataillant sur un rebond. Victime d'une coupure au niveau de l'arcade sourcilière droite, il s'est relevé après plusieurs minutes allongé sur le ventre, dans un silence glacial, et a rejoint le vestiaire pour se faire soigner et suivre le protocole relatif à une éventuelle commotion cérébrale, qui a rassuré tout le monde. Harris est même revenu jouer les dernières minutes, parvenant même à marquer deux shoot (20 pts). Mais les Celtics avaient profité de son absence pour creuser un petit écart, finalement jamais comblé par l'équipe de Pennsylvanie. (Belga)