Voilà plus de deux mois que le championnat a débuté et que la course à deux oppose dans cette conférence Phoenix, finaliste de la saison passé, à Golden State, enfin renaissant sous la houlette de Stephen Curry. Or le meilleur shooteur à trois points de l'histoire, apparu quelque peu fatigué la veille lors de la défaite à Dallas, où il a aussi pris un coup à la cuisse gauche, était absent pour le déplacement chez les Pelicans. Et cela s'est fait sentir offensivement, avec un revers au bout (101-96). Sans Draymond Green, également sur le flanc pour une hanche douloureuse, les Warriors s'en sont remis à Andrew Wiggins (21 points), le seul à s'illustrer dans un effectif en panne d'adresse à longue distance (7/33). Côté Pelicans, qui remontent à la 13e place, Brandon Ingram (32 pts, 11 rebonds, 6 assists) a été le bourreau des Warriors, En attendant, le patron à l'Ouest c'est à nouveau Phoenix, qui n'a pas manqué l'occasion de le devenir en s'imposant face aux Clippers (106-89) à domicile. Un succès mérité pour des Suns qui ont compté jusqu'à 19 unités d'avance et ont dû remettre un coup de collier dans le dernier quart-temps, après que L.A. soit revenu à trois longueurs (79-76) avec huit minutes à jouer. Chris Paul a fait comme souvent parler sa science du jeu dans le money-time, pour finir avec son premier triple-double de la saison (14 pts, 10 assists, 13 rebonds). Devin Booker ayant peiné offensivement (11 pts à 5/22, 10 rbds), les seconds couteaux Cameron Johnson (24 pts) et Jalen Smith (19 pts, 14 rebonds) se sont distingués, face à des Californiens (8e à l'Ouest) où Marcus Morris (26 pts, 8 rebonds) s'est senti bien seul en attaque. Equipe en forme de ce début d'année, Memphis, solide 4e, a confirmé sa marche en avant avec un septième succès consécutif glané contre Detroit (118-88), grâce à Ja Morant qui n'a pas eu à forcer son talent (22 pts, 9 rebonds, 6 assists). A l'Est, le duel entre New York (10e) et Boston (11e) a tenu ses promesses et souri aux Knicks (108-105) qui ont effacé un retard de 25 points, dans un Madison Square Garden en fusion. Evan Fournier a été le grand artisan de ce come-back. Longtemps le seul à surnager chez les Knicks, il a battu ses records de points (41) et de tirs inscrits derrière l'arc (10). Jayson Tatum (36 pts, 9 assists, 6 rebonds), a bien cru arracher la prolongation en égalisant à 1,5 seconde du buzzer (105-105). Mais RJ Barrett (13 pts) a trouvé le temps pour libérer New York d'un tir à trois points improbable sur le buzzer. (Belga)

Voilà plus de deux mois que le championnat a débuté et que la course à deux oppose dans cette conférence Phoenix, finaliste de la saison passé, à Golden State, enfin renaissant sous la houlette de Stephen Curry. Or le meilleur shooteur à trois points de l'histoire, apparu quelque peu fatigué la veille lors de la défaite à Dallas, où il a aussi pris un coup à la cuisse gauche, était absent pour le déplacement chez les Pelicans. Et cela s'est fait sentir offensivement, avec un revers au bout (101-96). Sans Draymond Green, également sur le flanc pour une hanche douloureuse, les Warriors s'en sont remis à Andrew Wiggins (21 points), le seul à s'illustrer dans un effectif en panne d'adresse à longue distance (7/33). Côté Pelicans, qui remontent à la 13e place, Brandon Ingram (32 pts, 11 rebonds, 6 assists) a été le bourreau des Warriors, En attendant, le patron à l'Ouest c'est à nouveau Phoenix, qui n'a pas manqué l'occasion de le devenir en s'imposant face aux Clippers (106-89) à domicile. Un succès mérité pour des Suns qui ont compté jusqu'à 19 unités d'avance et ont dû remettre un coup de collier dans le dernier quart-temps, après que L.A. soit revenu à trois longueurs (79-76) avec huit minutes à jouer. Chris Paul a fait comme souvent parler sa science du jeu dans le money-time, pour finir avec son premier triple-double de la saison (14 pts, 10 assists, 13 rebonds). Devin Booker ayant peiné offensivement (11 pts à 5/22, 10 rbds), les seconds couteaux Cameron Johnson (24 pts) et Jalen Smith (19 pts, 14 rebonds) se sont distingués, face à des Californiens (8e à l'Ouest) où Marcus Morris (26 pts, 8 rebonds) s'est senti bien seul en attaque. Equipe en forme de ce début d'année, Memphis, solide 4e, a confirmé sa marche en avant avec un septième succès consécutif glané contre Detroit (118-88), grâce à Ja Morant qui n'a pas eu à forcer son talent (22 pts, 9 rebonds, 6 assists). A l'Est, le duel entre New York (10e) et Boston (11e) a tenu ses promesses et souri aux Knicks (108-105) qui ont effacé un retard de 25 points, dans un Madison Square Garden en fusion. Evan Fournier a été le grand artisan de ce come-back. Longtemps le seul à surnager chez les Knicks, il a battu ses records de points (41) et de tirs inscrits derrière l'arc (10). Jayson Tatum (36 pts, 9 assists, 6 rebonds), a bien cru arracher la prolongation en égalisant à 1,5 seconde du buzzer (105-105). Mais RJ Barrett (13 pts) a trouvé le temps pour libérer New York d'un tir à trois points improbable sur le buzzer. (Belga)