Le duo composé d'Anthony Davis (27 points) et de LeBron James, auteur de 21 points, 7 rebonds et 7 assists, a donc eu raison de la fougue de Jayson Tatum et Jaylen Brown, 58 points à eux deux. Menés à l'entame du dernier quart-temps, les Lakers ont pu compter sur la présence décisive dans la raquette de Davis, dominateur avec 14 rebonds, alors que Marcus Smart, socle défensif des Celtics, a dû sortir sur blessure. Le meneur de Boston Kemba Walker a manqué le tir décisif et a rendu une bien pâle copie avec un très faible pourcentage aux tirs (1/12). Les Lakers sont toujours troisièmes à l'Ouest avec le bilan de 15 victoires pour 6 défaites alors que Boston est 5e à l'Est (10v-8d). Le grand monsieur de la nuit en NBA se nomme Damian Lillard, déterminant dans la victoire in extremis de Portland à Chicago (122-123) avec la bagatelle de 44 points. Le meneur de jeu a encore démontré qu'il était imperméable à la pression en fin de match. Alors que les Blazers étaient menés de cinq points à 9 secondes de la sirène, 'Dame' a enchaîné deux trois points, dont un à la sirène, pour donner la victoire à la franchise de l'Oregon, qui pointe à la 7e place à l'Ouest (10v-8d). De son côté, Milwaukee a été battu pour la deuxième fois en deux jours, subissant la loi de Charlotte (126-114). Si le double MVP en titre Giannis Antetokounmpo a tout tenté, en témoigne son impressionnante ligne de stats avec 34 pions, 18 rebonds et 9 passes, les Bucks n'ont pas pu contrer Gordon Hayward et LaMelo Ball, 27 points chacun. Le rookie des Hornets, devenu le plus jeune joueur de l'histoire à réussir un triple-double, a établi son nouveau record de points depuis son entrée dans la grande ligue. Toujours à l'Est, Miami a profité du retour après 10 matches (coronavirus) de Jimmy Butler, auteur de 30 points, pour s'imposer contre Sacramento (105-104) et ainsi mettre fin à une série de cinq défaites de rang. Le Heat, finaliste la saison dernière, pointe à une inquiétante 13e place à l'Est (7v-12d). (Belga)

Le duo composé d'Anthony Davis (27 points) et de LeBron James, auteur de 21 points, 7 rebonds et 7 assists, a donc eu raison de la fougue de Jayson Tatum et Jaylen Brown, 58 points à eux deux. Menés à l'entame du dernier quart-temps, les Lakers ont pu compter sur la présence décisive dans la raquette de Davis, dominateur avec 14 rebonds, alors que Marcus Smart, socle défensif des Celtics, a dû sortir sur blessure. Le meneur de Boston Kemba Walker a manqué le tir décisif et a rendu une bien pâle copie avec un très faible pourcentage aux tirs (1/12). Les Lakers sont toujours troisièmes à l'Ouest avec le bilan de 15 victoires pour 6 défaites alors que Boston est 5e à l'Est (10v-8d). Le grand monsieur de la nuit en NBA se nomme Damian Lillard, déterminant dans la victoire in extremis de Portland à Chicago (122-123) avec la bagatelle de 44 points. Le meneur de jeu a encore démontré qu'il était imperméable à la pression en fin de match. Alors que les Blazers étaient menés de cinq points à 9 secondes de la sirène, 'Dame' a enchaîné deux trois points, dont un à la sirène, pour donner la victoire à la franchise de l'Oregon, qui pointe à la 7e place à l'Ouest (10v-8d). De son côté, Milwaukee a été battu pour la deuxième fois en deux jours, subissant la loi de Charlotte (126-114). Si le double MVP en titre Giannis Antetokounmpo a tout tenté, en témoigne son impressionnante ligne de stats avec 34 pions, 18 rebonds et 9 passes, les Bucks n'ont pas pu contrer Gordon Hayward et LaMelo Ball, 27 points chacun. Le rookie des Hornets, devenu le plus jeune joueur de l'histoire à réussir un triple-double, a établi son nouveau record de points depuis son entrée dans la grande ligue. Toujours à l'Est, Miami a profité du retour après 10 matches (coronavirus) de Jimmy Butler, auteur de 30 points, pour s'imposer contre Sacramento (105-104) et ainsi mettre fin à une série de cinq défaites de rang. Le Heat, finaliste la saison dernière, pointe à une inquiétante 13e place à l'Est (7v-12d). (Belga)