"Nous sommes fiers de nommer Darvin Ham comme nouvel entraîneur. Nos joueurs et nos fans vont immédiatement s'identifier à son approche pragmatique, fondée sur le travail", a salué le directeur général des Lakers Rob Pelinka. La superstar de L.A. LeBron James n'avait quant à elle pas attendu l'officialisation de cette nomination pour saluer l'arrivée de son nouvel entraîneur. "Tellement EXCITÉ !!!!!!!! Félicitations et bienvenue au Coach DHam !", avait-il tweeté dès le 28 mai. Ham décroche le job le plus convoité de l'intersaison en NBA, depuis le limogeage de Frank Vogel, qui échoué à conduire les Lakers jusqu'en playoffs, après une saison régulière marquée par les blessures d'Anthony Davis et LeBron James, ainsi que l'échec du recrutement de Russell Westbrook. Lui qui n'avait jamais encore été à la tête d'une équipe n'était pourtant pas le plus chevronné des candidats, face aux anciens entraîneurs en chefs que furent Terry Stotts à Portland, Kenny Atkinson à Brooklyn ou encore Mark Jackson à Golden State. Agé de 48 ans, Ham fut un joueur NBA pendant huit saisons, remportant notamment une bague en 2004 avec les Detroit Pistons dont il était un des remplaçants. Sa première expérience en tant qu'entraîneur dans la ligue a démarré en 2011, au sein des... Lakers. Pendant deux saisons assez tourmentées à L.A., il fut successivement l'adjoint de Mike Brown, Bernie Bickerstaff et Mike D'Antoni. Sur quoi il est allé renforcer le staff de Mike Budenholzer alors coach d'Atlanta (2013-2018), qui l'a conservé en allant chez les Bucks. (Belga)

"Nous sommes fiers de nommer Darvin Ham comme nouvel entraîneur. Nos joueurs et nos fans vont immédiatement s'identifier à son approche pragmatique, fondée sur le travail", a salué le directeur général des Lakers Rob Pelinka. La superstar de L.A. LeBron James n'avait quant à elle pas attendu l'officialisation de cette nomination pour saluer l'arrivée de son nouvel entraîneur. "Tellement EXCITÉ !!!!!!!! Félicitations et bienvenue au Coach DHam !", avait-il tweeté dès le 28 mai. Ham décroche le job le plus convoité de l'intersaison en NBA, depuis le limogeage de Frank Vogel, qui échoué à conduire les Lakers jusqu'en playoffs, après une saison régulière marquée par les blessures d'Anthony Davis et LeBron James, ainsi que l'échec du recrutement de Russell Westbrook. Lui qui n'avait jamais encore été à la tête d'une équipe n'était pourtant pas le plus chevronné des candidats, face aux anciens entraîneurs en chefs que furent Terry Stotts à Portland, Kenny Atkinson à Brooklyn ou encore Mark Jackson à Golden State. Agé de 48 ans, Ham fut un joueur NBA pendant huit saisons, remportant notamment une bague en 2004 avec les Detroit Pistons dont il était un des remplaçants. Sa première expérience en tant qu'entraîneur dans la ligue a démarré en 2011, au sein des... Lakers. Pendant deux saisons assez tourmentées à L.A., il fut successivement l'adjoint de Mike Brown, Bernie Bickerstaff et Mike D'Antoni. Sur quoi il est allé renforcer le staff de Mike Budenholzer alors coach d'Atlanta (2013-2018), qui l'a conservé en allant chez les Bucks. (Belga)