LeBron James a lui été plus discret quoique toujours aussi complet (15 pts, 12 passes, 6 rbds) et L.A. a aussi pu compter sur la science du jeu du facilitateur Rajon Rondo (9 passes, 7 pts, 2 interceptions), ainsi que sur les muscles de Dwight Howard sous les raquettes (13 pts, 2 contres). Aidé par ce dernier, Davis, outre son apport offensif, a dominé à l'intérieur (10 rbds) et remporté son duel de costauds face à Nikola Jokic qu'il a vite poussé à la faute. Or dans le sillage du Serbe, les Nuggets se sont trop vite mis dans la pénalité puisque Jamal Murray et Paul Millsap aussi ont pris trois fautes et dû le rejoindre sur le banc, en début de deuxième quart-temps. Débarrassés de ce trio majeur, les Lakers ont alors pris leurs distance pour mener de 11 points à la pause et ont considérablement accru leur avance en fin de troisième pour mener (103-79), profitant de l'impossibilité de leurs adversaires de vraiment pouvoir défendre. Contrairement à ce qu'ils ont pu montrer en terme de ressources mentales et d'énergie dans leurs remontées fantastiques contre les Clippers au tour précédent, les Nuggets n'ont jamais semblé avoir les moyens d'ensuite faire douter les Lakers, malgré quelques paniers derrière l'arc de Murray (3/5, 21 pts, 5 passes) et la bonne adresse de Jokic (21 pts, 8/14, 6 rbds). (Belga)

LeBron James a lui été plus discret quoique toujours aussi complet (15 pts, 12 passes, 6 rbds) et L.A. a aussi pu compter sur la science du jeu du facilitateur Rajon Rondo (9 passes, 7 pts, 2 interceptions), ainsi que sur les muscles de Dwight Howard sous les raquettes (13 pts, 2 contres). Aidé par ce dernier, Davis, outre son apport offensif, a dominé à l'intérieur (10 rbds) et remporté son duel de costauds face à Nikola Jokic qu'il a vite poussé à la faute. Or dans le sillage du Serbe, les Nuggets se sont trop vite mis dans la pénalité puisque Jamal Murray et Paul Millsap aussi ont pris trois fautes et dû le rejoindre sur le banc, en début de deuxième quart-temps. Débarrassés de ce trio majeur, les Lakers ont alors pris leurs distance pour mener de 11 points à la pause et ont considérablement accru leur avance en fin de troisième pour mener (103-79), profitant de l'impossibilité de leurs adversaires de vraiment pouvoir défendre. Contrairement à ce qu'ils ont pu montrer en terme de ressources mentales et d'énergie dans leurs remontées fantastiques contre les Clippers au tour précédent, les Nuggets n'ont jamais semblé avoir les moyens d'ensuite faire douter les Lakers, malgré quelques paniers derrière l'arc de Murray (3/5, 21 pts, 5 passes) et la bonne adresse de Jokic (21 pts, 8/14, 6 rbds). (Belga)