Ginobili n'a connu qu'un maillot en 16 ans passés sur les parquets de NBA, celui en blanc et noir floqué de l'éperon des Spurs, formant un des plus redoutables "Big3" de l'histoire, aux côtés de Tim Duncan, déjà présent dans le Panthéon de la gloire, et du Français Tony Parker qui ne devrait pas tarder à les rejoindre. Ensemble, sous la houlette de l'entraîneur Gregg Popovich, devenu cette saison le recordman du nombre de matches gagnés, ils ont fait de l'équipe texane une des plus dominantes des années 2000, sacrée en 2003, 2005, 2007 et 2014. Dans cette équipe, ce joueur imprévisible, à la patte gauche géniale, a fait montre d'un talent unique, détonnant dans une ligue où les aptitudes physiques priment. Deux fois sélectionné au All-Star Game (2005, 2011), "El Manu" sera officiellement intronisé le week-end du 9 et 10 septembre à Springfield (Massachusetts). D'autres anciennes gloires le seront à ses côtés, comme Tim Hardaway, formidable dribbleur pourvoyeur de spectacle quand il jouait à Golden State et Miami dans les années 90, sélectionné à cinq reprises au All-Star Game. Seront également honorés, l'ancienne ailière Swin Cash, triple championne WNBA et double médaillée d'or olympique, ainsi que l'ancien entraîneur George Karl, finaliste NBA en 1996 avec les Seattle Supersonics et un des rares à avoir dépassé les 1000 victoires en saison régulière. (Belga)

Ginobili n'a connu qu'un maillot en 16 ans passés sur les parquets de NBA, celui en blanc et noir floqué de l'éperon des Spurs, formant un des plus redoutables "Big3" de l'histoire, aux côtés de Tim Duncan, déjà présent dans le Panthéon de la gloire, et du Français Tony Parker qui ne devrait pas tarder à les rejoindre. Ensemble, sous la houlette de l'entraîneur Gregg Popovich, devenu cette saison le recordman du nombre de matches gagnés, ils ont fait de l'équipe texane une des plus dominantes des années 2000, sacrée en 2003, 2005, 2007 et 2014. Dans cette équipe, ce joueur imprévisible, à la patte gauche géniale, a fait montre d'un talent unique, détonnant dans une ligue où les aptitudes physiques priment. Deux fois sélectionné au All-Star Game (2005, 2011), "El Manu" sera officiellement intronisé le week-end du 9 et 10 septembre à Springfield (Massachusetts). D'autres anciennes gloires le seront à ses côtés, comme Tim Hardaway, formidable dribbleur pourvoyeur de spectacle quand il jouait à Golden State et Miami dans les années 90, sélectionné à cinq reprises au All-Star Game. Seront également honorés, l'ancienne ailière Swin Cash, triple championne WNBA et double médaillée d'or olympique, ainsi que l'ancien entraîneur George Karl, finaliste NBA en 1996 avec les Seattle Supersonics et un des rares à avoir dépassé les 1000 victoires en saison régulière. (Belga)