Ce trio d'intérieurs non-Américains et polyvalents a été dominateur durant la saison régulière. Le Serbe Jokic, qui remet son titre en jeu, a compilé 27,1 points, 13,8 rebonds et 7,9 passes de moyenne, contribuant à la 6e place des Nuggets à l'Ouest, désormais engagés dans un premier tour de playoffs contre Golden State. Le Camerounais Embiid a lui fini meilleur marqueur de la ligue pour la première fois de sa carrière (30,6 pts, 11,7 rbds, 4,2 passes), portant les Sixers à la 4e place à l'Est, pour affronter Toronto au premier tour. Le Grec Antetokounmpo, double lauréat en 2019 et 2020 et MVP de la finale remportée l'an passé, n'a pas été en reste (29,9 pts, 11,6 rbds, 5,8 passes), permettant aux Bucks de finir 3e à l'Est, pour un duel avec Chicago en playoffs. Rudy Gobert lui, peut glaner un 4e trophée de meilleur défenseur, après 2018, 2019, 2021 qui le rangerait aux côtés de Dikembe Mutombo et Ben Wallace parmi les plus plébiscités de l'histoire. Ses rivaux sont Mikal Bridges (Phoenix) et Marcus Smart (Boston). Le trophée du joueur à la meilleure progression semble promis au phénomène Ja Morant, qui a guidé Memphis à la deuxième place à l'Ouest, même si Darius Garland (Cleveland) et Dejounte Murray (San Antonio) ont été très valeureux. Le titre de rookie de l'année se jouera entre Scottie Barnes (Toronto), Cade Cunningham (Détroit) et Evan Mobley (Cleveland). Celui de meilleur 6e homme devrait échoir à Tyler Herro (Miami), plutôt qu'à Cam Johnson (Phoenix) et Kevin Love (Cleveland). Un meilleur entraîneur sera désigné: ce sera Taylor Jenkins (Memphis), Erik Spoelstra (Miami) ou Monty Williams (Phoenix). (Belga)

Ce trio d'intérieurs non-Américains et polyvalents a été dominateur durant la saison régulière. Le Serbe Jokic, qui remet son titre en jeu, a compilé 27,1 points, 13,8 rebonds et 7,9 passes de moyenne, contribuant à la 6e place des Nuggets à l'Ouest, désormais engagés dans un premier tour de playoffs contre Golden State. Le Camerounais Embiid a lui fini meilleur marqueur de la ligue pour la première fois de sa carrière (30,6 pts, 11,7 rbds, 4,2 passes), portant les Sixers à la 4e place à l'Est, pour affronter Toronto au premier tour. Le Grec Antetokounmpo, double lauréat en 2019 et 2020 et MVP de la finale remportée l'an passé, n'a pas été en reste (29,9 pts, 11,6 rbds, 5,8 passes), permettant aux Bucks de finir 3e à l'Est, pour un duel avec Chicago en playoffs. Rudy Gobert lui, peut glaner un 4e trophée de meilleur défenseur, après 2018, 2019, 2021 qui le rangerait aux côtés de Dikembe Mutombo et Ben Wallace parmi les plus plébiscités de l'histoire. Ses rivaux sont Mikal Bridges (Phoenix) et Marcus Smart (Boston). Le trophée du joueur à la meilleure progression semble promis au phénomène Ja Morant, qui a guidé Memphis à la deuxième place à l'Ouest, même si Darius Garland (Cleveland) et Dejounte Murray (San Antonio) ont été très valeureux. Le titre de rookie de l'année se jouera entre Scottie Barnes (Toronto), Cade Cunningham (Détroit) et Evan Mobley (Cleveland). Celui de meilleur 6e homme devrait échoir à Tyler Herro (Miami), plutôt qu'à Cam Johnson (Phoenix) et Kevin Love (Cleveland). Un meilleur entraîneur sera désigné: ce sera Taylor Jenkins (Memphis), Erik Spoelstra (Miami) ou Monty Williams (Phoenix). (Belga)