Débordé par la puissance du champion en titre lors du premier match au TD Garden (101-89), Boston a réussi à inverser le rapport de force dans le deuxième. Une réponse résultant d'abord d'un efficace ajustement sur le plan défensif, pour enquiquiner au maximum Giannis Antetokounmpo et limiter son impact offensif. Cela a fonctionné à merveille lors de la première période, puisque le MVP de la dernière finale (remportée contre Phoenix en juillet 2021) est rentré au vestiaire avec seulement 5 points dans la musette, plombé par un famélique 2/12 aux tirs. Et Boston de compter 25 unités d'avance (65-40), match déjà plié. Au troisième quart-temps, le "Greek Freak" (le monstre grec) a pu sortir les muscles (18 pts) pour tout de même finir avec 28 points (11/27, 9 rbds, 7 passes). Une réaction d'orgueil d'autant plus vaine qu'il a été le seul à en faire preuve. Jrue Holiday, si efficace dimanche lors du match N.1 (25 pts), a bien moins pesé cette fois (19 pts à 7/20, 7 passes). L'absence de Khris Middleton, qui ne devrait pas pouvoir jouer cette série car blessé à un genou, s'est bien fait sentir côté Bucks. Jaylen Brown, décevant voire transparent dimanche, a répondu de la meilleure des façons. C'est sous son impulsion - en fusion, il a inscrit 25 de ses 30 points en première période, avec un 9/10 étourdissant -, que les C's ont mis les Bucks KO debout. Jayson Tatum (29 pts, 8 passes) a parfaitement pris le relais dans les deux derniers quart-temps. Acte trois, samedi à Milwaukee. (Belga)

Débordé par la puissance du champion en titre lors du premier match au TD Garden (101-89), Boston a réussi à inverser le rapport de force dans le deuxième. Une réponse résultant d'abord d'un efficace ajustement sur le plan défensif, pour enquiquiner au maximum Giannis Antetokounmpo et limiter son impact offensif. Cela a fonctionné à merveille lors de la première période, puisque le MVP de la dernière finale (remportée contre Phoenix en juillet 2021) est rentré au vestiaire avec seulement 5 points dans la musette, plombé par un famélique 2/12 aux tirs. Et Boston de compter 25 unités d'avance (65-40), match déjà plié. Au troisième quart-temps, le "Greek Freak" (le monstre grec) a pu sortir les muscles (18 pts) pour tout de même finir avec 28 points (11/27, 9 rbds, 7 passes). Une réaction d'orgueil d'autant plus vaine qu'il a été le seul à en faire preuve. Jrue Holiday, si efficace dimanche lors du match N.1 (25 pts), a bien moins pesé cette fois (19 pts à 7/20, 7 passes). L'absence de Khris Middleton, qui ne devrait pas pouvoir jouer cette série car blessé à un genou, s'est bien fait sentir côté Bucks. Jaylen Brown, décevant voire transparent dimanche, a répondu de la meilleure des façons. C'est sous son impulsion - en fusion, il a inscrit 25 de ses 30 points en première période, avec un 9/10 étourdissant -, que les C's ont mis les Bucks KO debout. Jayson Tatum (29 pts, 8 passes) a parfaitement pris le relais dans les deux derniers quart-temps. Acte trois, samedi à Milwaukee. (Belga)