"Yves Lampaert figurait certainement sur ma liste des candidats à la victoire. J'avais raison", a plaisanté le directeur sportif Wilfried Peeters. "Il a fait un super numéro. Lampaert a passé toute la journée à l'attaque. Nous ne voulions pas que l'échappée avec Thomas De Gendt en début de course aille trop loin. Il a fallu beaucoup travailler. N'oublions pas que nous étions au départ avec seulement six coureurs suite au forfait d'Iljo Keisse. Quand Gilbert, Lampaert et Stuyven sont passés à l'attaque, tout était en ordre. Les chances que quelqu'un d'entre nous monte sur la plus haute marche du podium était alors très grande. Finalement, on a pris les deux premières places. C'est presque impossible de faire mieux. Est-ce que Lampaert va aller au Tour? Ce serait bizarre de laisser le champion de Belgique à la maison. De plus, il nous manque également Keisse. Ce serait une solution de rechange. Nous annoncerons dans les prochains jours la sélection pour le Tour de France." (Belga)

"Yves Lampaert figurait certainement sur ma liste des candidats à la victoire. J'avais raison", a plaisanté le directeur sportif Wilfried Peeters. "Il a fait un super numéro. Lampaert a passé toute la journée à l'attaque. Nous ne voulions pas que l'échappée avec Thomas De Gendt en début de course aille trop loin. Il a fallu beaucoup travailler. N'oublions pas que nous étions au départ avec seulement six coureurs suite au forfait d'Iljo Keisse. Quand Gilbert, Lampaert et Stuyven sont passés à l'attaque, tout était en ordre. Les chances que quelqu'un d'entre nous monte sur la plus haute marche du podium était alors très grande. Finalement, on a pris les deux premières places. C'est presque impossible de faire mieux. Est-ce que Lampaert va aller au Tour? Ce serait bizarre de laisser le champion de Belgique à la maison. De plus, il nous manque également Keisse. Ce serait une solution de rechange. Nous annoncerons dans les prochains jours la sélection pour le Tour de France." (Belga)