Paul Nardi à propos...

...du derby brugeois : "J'ai vite compris que c'est le match que tout le monde a envie de jouer, ici. Et celui-ci sera encore plus particulier puisque ça va être... un choc de champions, l'affrontement du champion de Belgique et du champion de D1B. Je n'ai pas l'impression que ça soit si important pour les joueurs du Club. Je crois qu'ils ne nous calculent pas trop... Je ne suis pas sûr qu'ils regardent nos matches. Pour les gens du Cercle, c'est différent. Dès qu'on parle du Club, on ressent de l'animosité. Quand on monte dans les bureaux, il y a quelques photos accrochées aux murs, et ce sont surtout des photos de derbies. On ressent du feu. Quand on parle à nos supporters, la première chose qu'ils nous disent, c'est qu'il faut gagner contre le Club."

...des joueurs du Club : "J'en croise régulièrement au stade et il n'y a aucun contact, en fait. On se croise, en voiture ou à pied, on ne se regarde même pas. On ne se fait pas un petit signe de la main, on ne se dit pas bonjour. Les gars du Club et les gars du Cercle s'ignorent mutuellement, c'est ça la vérité. Je ne dirais pas qu'il y a de l'animosité entre les joueurs. Quand je vois un gars du Club arriver en face de moi, je ne me dis pas que j'ai envie de le frapper, non... Simplement, je l'ignore, il m'ignore. Mais bon, j'imagine qu'ils ont du coeur, eux aussi, ils sont assez pros, ils vont tout faire pour gagner, je crois que ça va être un grand combat. Quel que soit le résultat, tu sais que ce match va rester dans l'histoire. On va être à plus de cent pour cent pour entrer dans l'histoire, ça c'est déjà sûr !"

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Paul Nardi dans votre Sport/Foot Magazine

Paul Nardi à propos......du derby brugeois : "J'ai vite compris que c'est le match que tout le monde a envie de jouer, ici. Et celui-ci sera encore plus particulier puisque ça va être... un choc de champions, l'affrontement du champion de Belgique et du champion de D1B. Je n'ai pas l'impression que ça soit si important pour les joueurs du Club. Je crois qu'ils ne nous calculent pas trop... Je ne suis pas sûr qu'ils regardent nos matches. Pour les gens du Cercle, c'est différent. Dès qu'on parle du Club, on ressent de l'animosité. Quand on monte dans les bureaux, il y a quelques photos accrochées aux murs, et ce sont surtout des photos de derbies. On ressent du feu. Quand on parle à nos supporters, la première chose qu'ils nous disent, c'est qu'il faut gagner contre le Club."...des joueurs du Club : "J'en croise régulièrement au stade et il n'y a aucun contact, en fait. On se croise, en voiture ou à pied, on ne se regarde même pas. On ne se fait pas un petit signe de la main, on ne se dit pas bonjour. Les gars du Club et les gars du Cercle s'ignorent mutuellement, c'est ça la vérité. Je ne dirais pas qu'il y a de l'animosité entre les joueurs. Quand je vois un gars du Club arriver en face de moi, je ne me dis pas que j'ai envie de le frapper, non... Simplement, je l'ignore, il m'ignore. Mais bon, j'imagine qu'ils ont du coeur, eux aussi, ils sont assez pros, ils vont tout faire pour gagner, je crois que ça va être un grand combat. Quel que soit le résultat, tu sais que ce match va rester dans l'histoire. On va être à plus de cent pour cent pour entrer dans l'histoire, ça c'est déjà sûr !"Par Pierre DanvoyeRetrouvez l'intégralité de l'interview de Paul Nardi dans votre Sport/Foot Magazine